Vendez votre matos

Biked

Mise en ligne facile | Paiement sécurisé | Livraison incluse

Vendez votre matos facilement !

BIKEMANIA | -15% sur une large sélection de vélos complets avec le code BIKE15
> J'en profite !

La réglementation sur les porte-vélos dans les pays européens

Avant de partir à l’étranger avec un porte-vélo chargé, vous devez connaître les règles en vigueur dans le(s) pays en question, pour éviter toute sanction. La règlementation sur les porte-vélos n’étant pas uniformisée à l’échelle européenne, voici tout ce qu’il faut savoir pour partir serein chez nos voisins (Belgique, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, Autriche, Suède).

La sécurité des porte-vélos

L’installation et l’utilisation des porte-vélos obéissent à des règles de sécurité strictes. Voici un rappel des données importantes à vérifier et des bons réflexes à adopter, pour utiliser correctement votre porte-vélo.

Tout d’abord, il faut veiller à bien respecter les instructions des fabricants sur le montage et l’utilisation de leurs porte-vélos. Vous devez absolument identifier les limites de votre porte-vélo, concernant notamment la vitesse maximale autorisée et la charge maximale autorisée.

La charge maximale autorisée se retrouve facilement sur la documentation technique fournie par le fabricant. Elle est aussi inscrite sur l’étiquette collée sur le porte-vélo. La capacité de charge totale du porte-vélo doit être respectée, mais il existe aussi une limite de poids par vélo à ne pas dépasser. Il faut bien surveiller ce poids limite par vélo, surtout si vous transportez un vélo électrique, qui est sensiblement plus lourd qu’un vélo classique.

Dans le cas d’un porte-vélo installé sur la boule d’attelage du véhicule, il est indispensable de vérifier la charge verticale maximale admise par l’attelage en question. De la même manière, pour un porte-vélo fixé sur le toit, vous devez contrôler la charge maximale indiquée pour le véhicule.

Rappel des bons réflexes de sécurité concernant l’utilisation d’un porte-vélo :


  • Contrôler régulièrement et renforcer si besoin la fixation des vélo (avec des sangles) ;
  • Retirer les accessoires amovibles de vos vélos (bidon, sacoches, compteur, éclairages) ;
  • Sur un VAE, retirer toujours la batterie pour réduire le poids supporté par le porte-vélo.
  •  
     

    La réglementation sur les porte-vélos chez nos voisins européens

    En Europe, la réglementation sur les porte-vélos varie d’un pays à l’autre. S’il existe des règles communes, il existe aussi des spécificités locales à ne pas ignorer. Les informations détaillées ci-dessous vous permettront d’éviter une malheureuse amende en cas de contrôle. Mieux vaut partir l'esprit tranquille et ne pas prendre le risque de perturber des vacances bien méritées !

     

    En France

  • Le porte-vélo doit être homologué pour pouvoir être utilisé sur la route. Il doit répondre aux exigences de la norme française NFR 18-903-2 ou de la norme internationale ISO 15263-4.
  • Un porte-vélo fixé sur le toit du véhicule doit obligatoirement reposer sur une galerie ou des barres de toit. Des vélos installés sur le toit ne peuvent pas dépasser la limite du capot avant.
  • En France, le porte-vélo et les vélos ne doivent pas dépasser une largeur limite de 250 cm.
  • Si votre installation dépasse la limite de 40 cm à droite et à gauche du véhicule, vous devez ajouter des lumières blanches visibles de l’avant et des réflecteurs rouges visibles de l’arrière.
  • La plaque d’immatriculation et les feux de signalisation du véhicule doivent rester entièrement visibles. Dans le cas contraire, il faut installer une rampe de signalisation et fixer une seconde plaque.
  •  

    En Belgique

  • En Belgique, le porte-vélo doit impérativement intégrer un feu de recul et un feu de brouillard arrière. Pour cela, votre porte-vélo doit nécessairement présenter un connecteur 13 broches.
  • La plaque d’immatriculation et les feux de signalisation doivent être entièrement visibles. Si l’installation les cache, une rampe de signalisation permettant de fixer une nouvelle plaque est indispensable.
  •  

    En Suisse

  • La visibilité des feux et de la plaque d’immatriculation doit être pleine et entière. La réglementation suisse exige un porte-vélo avec un connecteur 13 broches, permettant d’afficher le feu de recul et le feu de brouillard.
  • Le porte-vélo arrière ne peut pas dépasser de 20 cm de chaque côté du véhicule. La largeur maximale autorisée est de 2 mètres.
  • Si l’installation prolonge la longueur du véhicule de plus d’un mètre à l’arrière, vous devez obligatoirement ajouter un panneau d’avertissement.
  • Notez bien que la hauteur totale du chargement avec un porte-vélo de toit ne peut pas excéder 4 mètres.
  •  

    Au Royaume-Uni

  • Sachez qu’au Royaume-Uni, il n’est pas recommandé de rouler sur la troisième voie (ou la quatrième, etc.) avec un véhicule équipé d’un porte-vélo.
  • La plaque d’immatriculation et les feux doivent être bien visibles. Optez pour un porte-vélo avec une rampe de signalisation intégrée ou ajoutez une rampe avec une seconde plaque.
  • *Attention avec le Brexit, certaines réglementations sont susceptibles d’évoluer.

     

    Aux Pays-Bas

  • Votre porte-vélo et vos vélos ne peuvent pas dépasser de plus de 20 cm de chaque côté du véhicule.
  • Si la plaque minéralogique est masquée, la fixation d’une seconde plaque de couleur blanche est obligatoire. Les feux doivent aussi rester bien visibles ; si ce n’est pas le cas, vous devez installer une rampe de signalisation.
  •  

    En Allemagne

  • En Allemagne, la largeur maximale de votre installation (porte-vélo et vélos) est fixée à 255 cm.
  • Pour un porte-vélo installé sur le toit, la hauteur totale du chargement ne peut pas dépasser une limite de 4 mètres.
  • Le porte-vélo doit obligatoirement utiliser un connecteur 13 broches, pour pouvoir intégrer un feu de recul et un feu de brouillard arrière.
  •  

    En Autriche

  • Comme en Allemagne, la réglementation autrichienne demande la présence d’un feu de recul et d’un feu de brouillard sur un porte-vélo arrière. Un porte-vélo équipé d’un connecteur 13 broches est donc indispensable.
  • En Autriche, vous êtes autorisé à utiliser une plaque minéralogique de couleur rouge, mais ce type de plaque n’est valable que dans ce pays.
  •  

    En Italie

  • Il est obligatoire d'équiper son porte-vélo d'un panneau de signalisation en Italie, même si aucun vélo n’est attaché dessus. Ce doit être un panneau en aluminium, au format 50 x 50 cm, barré de 5 bandes diagonales en rouge et blanc.
  • Attention, le panneau de signalisation italien est différent du panneau utilisé en Espagne, qui présente 3 bandes diagonales en rouge et blanc. Il existe des panneaux réversibles Italie/Espagne dans le commerce.
  • Quand le porte-vélo occupe toute la largeur de la voiture, il faut ajouter un second panneau de signalisation. Les 2 panneaux doivent être placés aux extrémités droite et gauche, en figurant « un V inversé ».
  • La plaque d’immatriculation et les feux arrière de la voiture doivent toujours être visibles. Dans le cas contraire, l’utilisation d’une rampe de signalisation est nécessaire.
  • Si vous roulez de nuit, votre porte-vélo doit obligatoirement être équipé d’un éclairage rouge.
  • Le chargement du porte-vélo peut dépasser à l’arrière du véhicule, mais sans excéder 30 % de la longueur totale de celui-ci.
  •  

    En Espagne

  • Comme en Italie, il est obligatoire en Espagne de placer un panneau de signalisation à l’arrière de votre porte-vélo.
  • Différent du panneau italien, le panneau de signalisation espagnol figure 3 bandes diagonales en rouge et blanc. Ce panneau doit être homologué, au format 50 x 50 cm, conçu en aluminium (panneau plastique interdit).
  • Si le porte-vélo occupe toute la largeur de la voiture, il faut ajouter un second panneau de signalisation. Les 2 panneaux doivent être placés aux extrémités droite et gauche, en figurant « un V inversé ».
  • La plaque d’immatriculation et les feux arrière doivent rester parfaitement visibles. Si votre porte-vélo les masque, vous devez installer une rampe de signalisation avec un support de plaque.
  • Votre installation ne peut dépasser qu’à l’arrière. Pour une charge « divisible », le dépassement autorisé est fixé à 10 % de la longueur du véhicule et à 15 % pour une charge « indivisible ».
  •  

    Au Portugal

  • En premier lieu, notez que la réglementation portugaise ne conseille pas l’utilisation des porte-vélos sur boule d’attelage ou sur hayon. Ceux-ci ne sont autorisés que depuis 2003 sur les routes du Portugal.
  • Nous vous conseillons de faire suivre les manuels fournis avec votre porte-vélo, pour prouver, en cas de contrôle, qu'il est parfaitement homologué.
  • Le porte-vélo et son chargement ne peuvent pas dépasser du véhicule en largeur.
  • Un porte-vélo arrière ne peut prolonger la longueur du véhicule que de 45 cm au maximum. Pour un modèle fixé sur l’attelage, il faut mesurer à partir de la boule d’attelage. Pour un porte-vélo installé sur le hayon, la mesure part directement de l’arrière du véhicule.
  • La plaque d’immatriculation et les feux de signalisation du véhicule doivent être bien visibles. Dans le cas contraire, l’ajout d’une rampe de signalisation est indispensable.
  • Pour un porte-vélo sur barres de toit, la hauteur totale de l’installation ne peut pas dépasser 4 mètres.
  •  

    En Suède

  • En Suède, il est obligatoire de fixer une plaque additionnelle blanche à l’arrière, sur le porte-vélo ou sur les vélos. Un sticker indiquant le pays de l’équipage est indispensable, par exemple FR pour la France.
  • La plaque d’immatriculation de la voiture et les feux arrière doivent être vus clairement. Si ce n’est pas le cas, la fixation d’une rampe de signalisation est indispensable.
  •  


    Merci de patienter