Rendez-vous sur probikeshop.fr
Vous êtes connecté sur le site français de Probikeshop.
Savez vous qu'il existe un site probikeshop.fr adapté à votre pays de livraison ?
En continuant sur probikeshop.fr vous ne pourrez pas vous faire livrer dans ce pays

>>>Télécharger l’application Biked et revendez votre matos rapidement<<<

Téléchargez Biked, revendez votre matos!

On se retrouve bientôt ! En savoir plus

VTT > Comment choisir une Tige de selle télescopique

COMMENT CHOISIR SA TIGE DE SELLE TÉLESCOPIQUE ?

La tige de selle télescopique est devenue un périphérique VTT indispensable, pas seulement pour les pratiques engagées. L’avantage de la selle télescopique ? Elle permet d’abaisser et de remonter facilement la selle sans avoir à descendre du bike. Vous pouvez baisser la selle à l’approche d’un passage technique pour gagner en maniabilité et confort de pilotage. Une pression sur la commande permet de retrouver la hauteur de selle initiale et la position de pédalage idéale.

Probikeshop vous aide ici à bien choisir votre tige de selle télescopique.

Tous les critères pour bien choisir sa tige de selle télescopique

Avant de choisir la marque et le bon modèle, vous devez examiner quelques points de compatibilité :


  • Le diamètre du tube de selle sur votre cadre : 27,2, 30,9, 31,6 ou 34,9 mm ;
  • La longueur d’insertion disponible à l’intérieur du tube de selle ;
  • Le passage de gaine : interne ou externe.
  • Ensuite, vous pouvez passer en revue les caractéristiques de votre tige de selle télescopique :


  • La longueur du débattement (course) : entre 50 et 200 mm ;
  • Le type de débattement : continu ou à crans ;
  • Le mécanisme : mécanique (câble), hydraulique (durite) ou électronique (sans fil) ;
  • Le type de commande : sous la selle ou guidon (droite ou gauche) ;
  • Le recul.

  • Comment choisir le bon diamètre et la bonne longueur ?

    Le choix des dimensions de la tige dépend directement de votre cadre, de votre gabarit et de votre position au pédalage.

    Votre cadre vous donnera facilement le bon diamètre : il correspond naturellement au diamètre intérieur du tube de selle. Attention à ne pas confondre le diamètre du tube de selle avec le diamètre du collier de selle.

    Pour définir la bonne longueur, vous devez prendre en compte plusieurs données :


  • Votre hauteur de selle habituelle en position pédalage (mesure entre le haut du tube de selle et la fixation des rails de la selle) ;
  • La longueur d’insertion disponible à l’intérieur du tube de selle ;
  • La longueur d’insertion minimale requise (donnée propre au fabricant) ;
  • La longueur du raccord de câble/hydraulique à la base de la tige.
  • L’idée est simple, la tige doit atteindre votre hauteur de référence quand elle est remontée en exploitant pleinement son débattement, sans entrer en conflit avec votre cadre (à cause d’une insertion trop courte ou trop longue dans le tube de selle). Les cadres de petite taille peuvent notamment vous contraindre dans le choix d’une tige de selle télescopique. Un calcul simple permet de connaître la longueur maximale que vous pouvez viser :

    Le résultat de (la longueur totale de la tige + la hauteur raccord câble/hydraulique) ne doit pas dépasser la mesure de (la hauteur de selle habituelle + la longueur d’insertion maximale).

    Les fabricants indiquent toujours sur la tige le niveau d’insertion minimum à respecter, pour des raisons de sécurité.


    Comment choisir le débattement ?

    Le choix du débattement dépend de la longueur totale de la tige de selle télescopique, et réciproquement. Le débattement varie entre 50 mm et 200 mm environ.

    Les marques exploitent ce débattement de 2 manières différentes : avec un mécanisme « continu » ou « à crans » (« à paliers »). Le mécanisme continu offre des réglages infinis sur la course disponible, tandis que les paliers proposent des positions prédéfinies.

    S’il est contraint en partie par la géométrie/taille de votre cadre, le choix du débattement reste déterminé par votre pratique VTT. Les petits débattements sont plutôt conseillés pour un usage Gravel ou Cross-Country. Les courses les plus importantes correspondent mieux aux modèles Enduro et aux VTT de grande taille.

    Attention à ne pas confondre le débattement de tige de selle télescopique (la distance sur laquelle la selle peut monter/descendre) et le débattement de la tige de selle suspendue (le mouvement vertical de la suspension).


    Mécanisme à câble, hydraulique ou électronique ?

    L’actionnement du mécanisme télescopique se fait par voie hydraulique, mécanique ou électronique.

    La connexion la plus courante entre le levier et la tige reste le modèle à câble, plus simple d’entretien. La commande hydraulique utilise une durite et de l’huile, ce qui implique de purger le circuit quand le levier commence à fatiguer. Enfin, la version électronique offre le fonctionnement le plus efficace et le montage le plus épuré (sans fil). Elle élimine la connexion physique (câble ou durite) en même temps que les questions liées au routage ou à l’entretien.


    Quelle commande choisir ?

    Quelle commande choisir ? La tige de selle télescopique est commandée par un levier, le plus souvent installé sur le guidon. Il reste quelques modèles en entrée de gamme qui ont une commande intégrée sous la selle. Cette configuration a l’avantage de faciliter le montage et l’entretien, mais l’utilisation en plein effort est plus compliquée.

    Prenez garde au moment de choisir votre nouvelle tige de selle télescopique, la commande au guidon peut être comprise ou vendue séparément. Les fabricants proposent de plus en plus la commande en option, pour vous permettre d’adapter le montage sur votre poste de pilotage.

    Si vous choisissez votre commande séparément, vous devez examiner les points suivants :


  • La position de la tête de câble : côté commande et/ou côté tige de selle ;
  • La position du levier : main droite et/ou main gauche, montage haut ou bas ;
  • La compatibilité du montage avec les colliers du shifter et/ou du levier de frein (I-Spec II, I-Spec B, I-Spec EV, Matchmaker).

  • Routage interne ou externe ?

    Le routage de la gaine ou de la durite est déterminé par les caractéristiques de votre cadre VTT. Vous trouverez toujours des tiges de selle télescopiques pour un passage de câble externe – la fixation est visible sur la partie intermédiaire de la tige ou sous la selle. Quand la gaine passe à l’intérieur du cadre, la fixation est cachée au pied de la tige de selle.


    Avec ou sans recul ?

    Vous avez un ultime choix à faire : faut-il opter pour une tige de selle télescopique droite ou avec un chariot légèrement reculé ?

    Une tige de selle télescopique qui recule l’assise peut permettre de corriger votre position. Attention toutefois, car le recul influence non seulement votre position par rapport au cintre, mais aussi par rapport au pédalier. Si vous êtes trop en arrière, vous risquez de perdre plus facilement le contrôle car vous délestez l’avant. Vous pouvez aussi avoir du mal à développer toute votre puissance de pédalage.


    Merci de patienter