Vendez votre matos

Biked

Mise en ligne facile | Paiement sécurisé | Livraison incluse

Vendez votre matos facilement !

ÉLECTRIQUE - VTT électriques > Entretien

COMMENT BIEN ENTRETENIR SON VTT ÉLECTRIQUE ?

Boue, pluie, saleté, poussière… Votre VTT à assistance électrique (VTTAE) est exposé à différentes agressions pendant vos sorties, notamment en hiver. Si votre VTTAE est conçu pour affronter sans problème les terrains et les conditions difficiles, un entretien régulier reste impératif pour garantir son rendement et ses performances dans la durée.

L’entretien d’un VTT électrique s’apparente à celui d’un VTT musculaire. Cet entretien général passe par un nettoyage régulier du VTTAE et par un contrôle attentif de l’état d’usure de la transmission. On insiste aussi sur la protection des composants électroniques du système d’assistance, comme la batterie, qui doit être traitée avec le plus grand soin tout au long de l’année.

Probikeshop vous donne tous ses petits conseils pour vous aider à bien entretenir votre VTT électrique.

Pourquoi entretenir son VTT électrique ?

Acquérir un VTT électrique représente un investissement important, qui pourra être apprécié dans sa durée d’utilisation. L’idée est de profiter le plus longtemps possible de son e-bike en parfait état de marche, de pouvoir assurer des sorties régulières, tout au long de l’année, y compris dans les pires conditions de boue, de froid ou de neige. Prolonger la durée de vie de son VTTAE, c’est prendre soin de son cadre et de ses différents composants par un entretien régulier, comprenant les opérations habituelles : le nettoyage, le contrôle d’usure et la vérification de fonctionnement.

Un VTT à assistance électrique a la même morphologie et le même équipement de base qu’un VTT musculaire. Les pièces VTT classiques (pneus, dérailleurs, chaîne, freins…) sont soumises au même type d’usure, mais à un degré supérieur, car le vélo est plus lourd et plus rapide. La transmission des VTT électriques représente un point particulièrement critique, car elle doit supporter la force de traction du moteur pédalier.

Le moteur, la batterie et l’écran de contrôle sont les composants distinctifs de votre VTTAE. Ces pièces embarquent de l’électronique qui doit être bien protégée des éléments extérieurs (poussière, pluie, neige, boue et autres saletés).


L’entretien de la batterie de son VTTAE

Composée généralement de cellules lithium-ion, la batterie est un élément essentiel de votre VTT à assistance électrique. Le fonctionnement normal des cellules peut être altéré par un mauvais choc ou par des températures extrêmes, qui risquent de réduire la capacité de la batterie. C’est pourquoi les conditions de stockage de la batterie sont très importantes, notamment en hiver.


Comment recharger et stocker votre batterie VTTAE dans les meilleures conditions ?


  • Stocker la batterie dans un lieu sec, aéré, à l’abri de l’humidité et des sources de chaleur ;
  • La température de stockage/recharge idéale se situe entre 10 et 20 °C environ ;
  • Retirer la batterie du VTTAE (ou déplacez-le) s’il subit des températures trop extrêmes ;
  • Retirer la batterie du VTTAE s’il n’est pas utilisé pendant plusieurs mois ;
  • Si le VTTAE repose pendant plusieurs mois, stocker la batterie toujours chargée à 30-60 % ;
  • Ne pas laisser la batterie déchargée, maintenir ce niveau de charge idéal à 30-60 % ;
  • Ne pas laisser la batterie constamment en train de charger ;
  • Après une sortie par grand froid, attendre une demi-heure avant de recharger la batterie ;
  • Si vous roulez par grand froid, il existe des housses de protection thermique pour batterie.

  • Comment entretenir la batterie de son VTTAE ?


    En cas de problème sur votre batterie, il est formellement déconseillé de l’ouvrir pour tenter de la réparer ! Pour la maintenance des composants du système d’assistance, il convient de se rapprocher d’un professionnel qui posera le diagnostic.

    Pour nettoyer la batterie, il ne faut surtout pas la laver à grande eau ! On conseille de retirer systématiquement la batterie du cadre pour la nettoyer à part, avant de rincer le VTTAE au petit jet d’eau. On peut se contenter d’un linge humide pour chasser les saletés et la boue projetées sur la batterie. On peut aussi utiliser des nettoyants contacts pour s’occuper plus en détail des prises et des broches. Ce geste simple permet de protéger ce matériel sensible contre l’usure et l’oxydation. Si vous avez l’habitude de rouler sur des terrains humides, vous pouvez appliquer régulièrement de la graisse sur les contacts.


    L’entretien du moteur et des composants du VTTAE

    Les fabricants de solutions pour VTTAE travaillent sur l’amélioration continue de leurs moteurs, batteries et consoles. Ils proposent régulièrement des mises à jour qui visent à optimiser les systèmes de gestion des composants, pour améliorer et affiner le fonctionnement de votre VTTAE. Il est évidemment conseillé de procéder à ces mises à jour, en sollicitant votre vélociste habituel.

    Une visite régulière chez un professionnel vous permettra aussi d’identifier et de régler les éventuels dysfonctionnements de votre système d’assistance. Enfin, l’expert pourra vérifier les points de serrage critiques, comme les fixations du bloc moteur sur le cadre.


    L’entretien général de son VTT électrique

    Avec le moteur central puissant et coupleux du VTTAE, les contraintes qui pèsent sur la transmission sont particulièrement importantes. L’usure des pièces étant plus rapide, il est impératif de vérifier régulièrement l’état de la chaîne. Le contrôleur d’usure de chaîne est un outil très pratique qui vous prévient quand la situation de la transmission devient critique. Si la chaîne commence à montrer des signes de fatigue, il est grand temps de la remplacer, sous peine de répercuter l’usure sur la cassette et le plateau.

    L’entretien de votre VTT électrique se poursuit avec le contrôle des autres composants :


  • Le contrôle de la pression et de l’usure des pneus ;
  • L’usure des plaquettes des étriers de freins ;
  • La purge régulière du circuit hydraulique des freins à disque ;
  • La purge régulière des suspensions.



  • Comment nettoyer son VTT électrique ?

    La pratique du VTTAE pousse souvent à affronter des terrains difficiles, des conditions boueuses, notamment l’hiver, qui mettent votre monture à rude épreuve à cause du sel et de la neige. À l’arrivée, il faut prendre soin de son VTT, le nettoyer et le sécher convenablement.

    Vous devez impérativement retirer la batterie et la console avant de procéder au nettoyage de votre VTTAE ! Vous pouvez utiliser un seau ou un jet d’eau à faible pression, mais surtout pas de kärcher, qui risquerait d’envoyer de l’eau dans le bloc moteur et dans les roulements. À l’aide de brosses, chassez toutes les saletés sur le cadre, sous le boîtier de pédalier, sur les roues et les jantes, sur la transmission… La brosse est idéale pour retirer le plus gros des résidus, avant de rincer le tout au petit jet d’eau. Il ne vous reste plus qu’à sécher le VTTAE et à lubrifier la chaîne, en évitant toute projection grasse sur les freins.


    Merci de patienter