STL VTT 2021

Le 4 septembre 2021, soyez prêts pour la 4ème édition de la Probikeshop STL VTT®. Après l’annulation de l’édition 2020, retrouvons-nous pour un grand week-end bike les 4 et 5 septembre prochains.

Sur le célèbre parcours entre les départements de la Loire et du Rhône, tracé sur les sentiers des monts du lyonnais, la Probikeshop STL VTT propose une épreuve semi-nocturne en ligne, au format marathon 80 km ou 40 km, en version chrono ou rando, E-Bike chrono ou rando.

Au départ de la commune de Sorbiers (42), le grand parcours emprunte 80 % de chemins et de sentiers, un passage au point culminant du Signal (934 m) et propose deux ravitaillements à Saint-André-la-Côte et Soucieu-en-Jarrest, lieux de passage emblématiques de la SaintéLyon, avant un finish nocturne ludique et urbain jusqu’au parc de Gerland.

Un défi sportif grandiose, au parfum d’aventure, à ne rater sous aucun prétexte.

La course

Sorbier
Départ 18h30
80km

Ravitaillement
Sainte-André-la-Côte

Lyon
Arrivée
Palais des sports

 

Sainte-André-la-Côte
Départ 18h30
40km

Parcours
80 KM +

Chrono  E-Bike  Rando

3 points de ravitaillement + collation d’arrivée :
Col de la Gachet km 18 (liquide)
Saint-André-la-Côte km 39 (solide & liquide)
Soucieu-en-Jarrest km 62 (solide & liquide)
Lyon – Parc de Gerland km 80

  • 1.PROFIL REQUIS POUR EFFECTUER CE PARCOURS :

    Pour couvrir les 80 kilomètres, il faudra être coutumier des efforts longs (+ de 3h). Au-delà d’une nécessaire bonne condition physique, ce type d’effort nécessite également de savoir gérer son alimentation mais aussi son mental afin de rester lucide tout au long de l’effort dans un contexte semi-nocturne inhabituel pour la pratique du VTT.

  • 2.TYPE DE VÉLO CONSEILLÉ : GÉOMÉTRIE, DÉBATTEMENT, MONTAGE...

    Quel qu’il soit, votre vélo sera le bon ! 26", 27,5" ou 29", semi-rigide ou tout suspendu, gardez vos habitudes et vos repères.

    Plus généralement, un semi-rigide de 29" avec une fourche de 100 à 120 mm de débattement se révélera parfaitement taillé pour les pilotes recherchant de la performance, mais sera plus exigeant sur les plans techniques et physique. Un tout suspendu entre 120 et 140 mm sera plus confortable et polyvalent mais offrira un peu moins de rendement.

    Le choix des pneus est très important. Le parcours est assez roulant et peu agressif, avec de longues sections sur routes asphaltées, en particulier sur la partie finale dans Lyon (à savoir 80 % de chemins et 20 % sur route). Une monte roulante en section d’environ 2,2" sera idéale en condition sèche. Dans tous les cas, privilégiez un pneu avant plus large que l’arrière, avec plus de crampons directionnels et latéraux pour gagner en précision de pilotage.

  • 3.COMPOSANTS ET/OU ACCESSOIRES À PRÉVOIR

    L’épreuve se déroule en grande partie de nuit. Il faut avoir un bon éclairage et être capable de tenir plus de 5h. L’idéal est de fixer le plus puissant sur le casque et d’en avoir un second sur le cintre. Au-delà de l’aspect sécurité en cas de panne d’un des équipements, le croisement des deux faisceaux redonnera du relief au terrain.

    Les + :

    • • Partir avec une poche à eau d’au moins 1,5L
    • • Glisser une veste coupe-vent dans le sac à dos quelle que soit la météo, les nuits sont fraîches à 1000m !
    • • Partir avec son nécessaire de réparation : 1 multi-outil avec dérive-chaîne, 1 chambre à air, 1 boîte de rustines, 1 maillon rapide adapté à la chaîne, 1 pompe, quelques colliers rilsan.
    • • Porter une paire de lunettes avec verres transparents.
  • 4.COMMENT SE PRÉPARER PHYSIQUEMENT ET MENTALLEMENT

    80 km en VTT, ça ne s’improvise pas. Il faudra avoir une préparation cohérente avec l’épreuve. 2 sorties par semaine à partir de J-60 permettront d’arriver avec un bon bagage physique et technique. Pas besoin de reproduire la distance à l’entraînement, mais 2 ou 3 sorties de 50 kilomètres suffiront à imprimer l’effort. Les autres sorties pourront varier entre 25 et 35 km avec du rythme. Il faudra avoir fait au moins 3 sorties en nocturne (même courtes) pour tester le matériel et découvrir les sensations de rouler de nuit en tout terrain.

Parcours
40 KM +

Chrono  E-Bike  Rando

1 point de ravitaillement + collation d’arrivée :
Soucieu-en-Jarrest km 23 (solide & liquide)
Lyon – Parc de Gerland km 40

  • 1.PROFIL REQUIS POUR EFFECTUER CE PARCOURS :

    Pour couvrir les 80 kilomètres, il faudra être coutumier des efforts longs (+ de 3h). Au-delà d’une nécessaire bonne condition physique, ce type d’effort nécessite également de savoir gérer son alimentation mais aussi son mental afin de rester lucide tout au long de l’effort dans un contexte semi-nocturne inhabituel pour la pratique du VTT.

  • 2.TYPE DE VÉLO CONSEILLÉ : GÉOMÉTRIE, DÉBATTEMENT, MONTAGE...

    Quel qu’il soit, votre vélo sera le bon ! 26", 27,5" ou 29", semi-rigide ou tout suspendu, gardez vos habitudes et vos repères.

    Cependant sur la formule Chrono, un semi-rigide de 29" avec une fourche de 100 à 120 mm de débattement se révélera idéal pour chasser les secondes.

    Sur la formule Rando, un tout suspendu entre 120 et 140 mm représentera la solution la plus polyvalente et la plus confortable mais offrira un peu moins de rendement : parfait pour ceux souhaitant avant tout profiter de l’ambiance de la course sans souffrir.

    Le choix des pneus est très important. Le parcours est assez roulant et peu agressif, avec de longues sections sur routes asphaltées, en particulier sur la partie finale dans Lyon (à savoir : 80 % de chemin et 20 % de route). Une montée roulante en section d’environ 2,15-2,25" à l’avant et 2,0-2,10" à l’arrière offrira à la fois le rendement et le grip nécessaires.

  • 3.COMPOSANTS ET/OU ACCESSOIRES À PRÉVOIR

    L’épreuve se déroule en grande partie de nuit. Il faut avoir un bon L’épreuve se déroule en partie de nuit. Il faut avoir un bon éclairage et être capable de tenir plus de 3h. L’idéal est de fixer le plus puissant sur le casque et d’en avoir un second sur le cintre. Au-delà de l’aspect sécurité en cas de panne d’un des équipements, le croisement des deux faisceaux redonnera du relief au terrain.

    Vous trouverez ci-dessous la liste du matériel à emporter :

    • • Casque
    • • 2 éclairages puissants avant (casque + guidon) avec des batteries de secours et 1 éclairage arrière
    • • Nécessaire de réparation : 1 ou 2 chambres à air, 1 boîte de rustines, 1 kit de réparation, 1 maillon rapide adapté à la chaîne, 1 pompe et 1 multi-outils avec dérive-chaîne, quelques colliers rilsan.
    • • Une réserve d’eau d’au moins 1,5 L
    • • Barres et gels énergétiques
    • • Téléphone portable chargé

    Les + :

    • • Glisser une veste coupe-vent dans le sac à dos quelle que soit la météo, les nuits sont fraîches à 1000m !
    • • Porter une paire de lunettes avec verres transparents.
  • 4.COMMENT SE PRÉPARER PHYSIQUEMENT ET MENTALLEMENT

    Si vous avez l’habitude d’effectuer des sorties de 2 à 4 heures (chaque semaine), sur des intensités moyennes à fortes, avec alternance de montées et descentes vous n’avez pas besoin d’envisager des séances d’entraînement supplémentaires pour vous préparer sur le plan physique. En revanche, il est indispensable de prévoir au minimum 3 sorties en nocturne (même courtes) pour tester le matériel et découvrir les sensations de rouler de nuit en tout terrain.

Le 4 SEPTEMBRE 2021
Viens rouler à nos côtés, toute la team Probikeshop t’attend pour partager quelques coups de pédales !
Inscris-toi!
Découvrir notre vidéo top5 des équipements indispensable pour la STL VTT
NOS CONSEILS
  • COMMENT ABORDER UNE ÉPREUVE VTT SEMI-NOCTURNE ?

    Avec des départs programmés respectivement à 20h30 pour le 71 km et 19h30 pour le 45 km, la Probikeshop STL partira de jour. Se déroulant deux jours après le solstice d’été, la Probikeshop STL bénéficiera en effet d’un coucher du soleil tardif, prévu à 22h, avec une tombée de la nuit effective à 22h15. Selon votre allure et votre parcours, vous effectuerez donc du tiers à plus des deux tiers de la course dans l’obscurité.

    Cette particularité nécessite donc un entraînement. Ainsi, n’hésitez pas à faire quelques sorties au moment du crépuscule et de nuit pour adapter votre pilotage aux nombreux pièges d’une pratique nocturne : visibilité latérale réduite, ombres trompeuses sur des trous ou des racines, virages cachés. Tous ces éléments requièrent un pilotage plus souple que d’ordinaire et beaucoup d’anticipation, ce qui nécessite une grande concentration et contribue à une fatigue visuelle accrue.

    Cela vous permettra également de vous familiariser avec votre matériel et de tester notamment l’autonomie en conditions réelles de vos éclairages. À ce sujet, équipez-vous au minimum de deux éclairages avant (idéalement un sur le cintre et un sur le casque), ainsi qu’un feu arrière. Une puissance minimale de 600 lumens pour l’avant semble le minimum pour assurer un niveau satisfaisant de sécurité et de confort. Les concurrents du 71 km auront intérêt à prévoir un éclairage supplémentaire ou une batterie de secours pour une tranquillité d’esprit. Pour l’arrière, peu importe la puissance du feu du moment qu’il signale efficacement votre présence aux autres coureurs ainsi qu’aux véhicules sur les tronçons de route ouverts à la circulation.

  • COMMENT S’HABILLER POUR CETTE ÉPREUVE ?

    Concernant la tenue, il vous faudra évidemment l’adapter au dernier moment en fonction des prévisions météorologiques mais en tout état de cause, il faudra privilégier des vêtements relativement ajustés permettant une grande liberté de mouvement. La Probikeshop STL VTT est une épreuve peu engagée plutôt typée XC ne nécessitant pas le port de protections particulières (hormis le casque bien évidemment !).

    Pour le haut, un maillot léger à manches longues (ou un maillot à manches courtes plus des manchettes), complété par une veste légère compactable semble un bon compromis.

    Pour le bas, un cuissard offrira un bon maintien musculaire et une liberté de mouvement totale. Les pilotes souhaitant un style décontracté préféreront le short. Mais celui-ci devra avoir une coupe courte et relativement ajustée pour rester confortable au pédalage et ne pas vous irriter à l’entrejambe. La combinaison des deux, avec un short porté par-dessus un cuissard est idéale en offrant à la fois l’efficacité du cuissard et la protection du short. Optez de préférence pour un short équipé de poches zippées qui vous permettront d’y loger des gels ou des barres pour accéder plus rapidement à votre ravitaillement sans avoir à décrocher votre sac à dos et chercher vos affaires à la lueur de la lampe frontale.

  • COMMENT S’HYDRATER ET SE NOURRIR PENDANT CETTE ÉPREUVE ?

    Sur le 71 km, deux ravitaillements seront prévus aux kilomètres 32 et 48. Sur le 45 km, un seul ravitaillement est prévu au kilomètre 23. Il est donc primordial de prévoir le nécessaire en matière de nutrition et d’alimentation. Et ce d’autant plus que le corps a tendance à réclamer plus d’énergie lors d’épreuves nocturnes, notamment à cause des plus grands efforts de concentration que nécessitent ce genre de course. La fatigue est également plus présente que sur une épreuve de jour. Emportez donc avec vous de quoi fournir vos muscles en énergie, mais également de quoi maintenir votre système nerveux en alerte. À cet égard, des produits contenant de la caféine semblent pertinents pour garder votre corps et vos réflexes en éveil.




    Les jours précédant la course, faîtes le plein de glucides pour maximiser vos réserves énergétiques et de protéines pour booster vos capacités musculaires, par exemple avec la boisson énergétique à base de Maltodextrine MALTO ANTIOXYDANT d'OVERTIM'S


    les 3 jours précédents l’épreuve il est recommandé de boire 1.5L de cette boisson par jour. Une version bio est également disponible

    Découvrez nos produits

    Pendant la course, optez pour la boisson Hydrixir antioxydant (disponible également en BIO) riche en glucides et en électrolytes afin de fournir à votre corps les réserves d’énergie nécessaires et prévenir l’apparition des crampes. Idéalement, alternez cette boisson avec la boisson anticrampes d'OVERSTIM'S contenant tous les électrolytes perdus dans la transpiration. Buvez de petites gorgées mais régulièrement smartpageHigh5-course afin d’assurer un apport constant mais sans saturer votre organisme. Après une quinzaine de kilomètres, prenez un gel ENERGIX Liquide comportant 17 grammes de glucides et dont la consistance très liquide le rend très facile à ingérer.


    En milieu d’effort, en particulier sur le 71 km, vous pouvez compléter votre alimentation par des Authentic Bar ou une barre Overstim's Bio et un gel Coup de fouet.


    Sur la fin de parcours, prenez une gel RED TONIC – avec ses 60 mg de caféine et son guarana – vous fournira le coup de fouet nécessaire pour rallier la ligne d’arrivée.

    Découvrez nos produits

    Et juste après l’effort, une barre Hyperprotéinée Overstim's, combinée à une boisson de type Regeprot, facilitera votre récupération.

    Découvrez nos produits

    Durant toute la course

    Hydratation
    Hydrixir antioxydant

    +

    Hydratation
    boisson anticrampes

SERVICE COUREURS BY PROBIKESHOP

Bike check avant départ

Nos techniciens se feront un plaisir de contrôler tous les points clés de votre vélo avant le départ : pression des pneus, freins, position sur le vélo, bon fonctionnement de la transmission et tous les serrages... Un réglage aux petits oignons et des conseils de nos experts pour votre sécurité et votre réussite !
Alors, passez nous voir sur notre stand dans le village exposant, au Palais de sports de Lyon, lors du retrait de votre dossard !
Néanmoins, il est rappelé que chaque participant doit avoir avec lui son propre matériel de réparation (1 ou 2 chambres à air, 1 kit de réparation, 1 pompe et 1 dérive-chaîne). Cela vous évitera bien des désagréments.


Assistance mécanique sur le parcours

À vos côtés au quotidien pour participer à l’assouvissement de votre passion, les équipes Probikeshop seront également présentes sur le parcours pour vous venir en aide en cas de pépins mécaniques.
Nos techniciens seront à votre disposition sur le ravitaillement de Soucieu-en-Jarrest afin de vous dépanner en cas d’urgence face aux crevaisons, aux disques voilés, ou à une transmission déréglée.

Témoignage
  • Yoann Tiberio – vainqueur 2018 du 45km chrono et ambassadeur Probikeshop

    Comment t'es-tu préparé pour cette épreuve ?

    Routier à la base, je roule toutes les semaines et je pense que ça reste le meilleur moyen de bien se préparer pour ce type d’épreuve pour acquérir du foncier et de la force.
    J’ai également fait des sorties VTT dans les mois précédent la course afin d’acquérir l’intensité nécessaire. Je me suis aussi familiarisé avec les conditions réelles de la course en faisant quelques sorties nocturnes au printemps.
    Cela crée un vrai changement quand on n’a pas l'habitude, le réglage des lumières est important afin d’être à l'aise pendant la course et perdre le moins de temps possible.

    Comment l'as-tu vécu ?

    C'est une épreuve intéressante avec la luminosité qui tombe progressivement et des magnifiques paysages.
    Il faut gérer sa course sur son effort pour conserver toujours un bon rythme sans jamais se mettre dans le rouge car le final est difficile et demande beaucoup de lucidité. Les descentes sont malgré tout rapides et techniques, il y a du temps à gagner, mais toujours en restant en réserve car une erreur et très vite arrivée surtout de nuit.
    Cela reste une épreuve rapide, j'ai fini les 47 Km en 2h07min (D+ 1100m) pour BPM : 168 moy et 22,5 Km/h moy

    pourquoi le 45 et pas le 71 ?

    Étant adepte du Cyclo-cross ou même du CLM sur la Route je préfère des efforts intensifs (90 / 95% sur une durée de 2H). Le 71 Km demande une autre gestion de l'effort et l’économie est primordiale pour se faire plaisir sur l'ensemble du parcours.
    Après c'est une question d'affinité et d'habitudes, c'est bien de proposer les 2 formats.

    Quel matos / équipements recommandes-tu ? pression de pneu ?

    Un vélo typé cross-country est clairement le mieux adapté pour ce parcours car c'est roulant et rapide.
    Néanmoins un tout suspendu permet de faire la différence sur les descentes et d’économiser de l’énergie malgré le surplus de poids par rapport à un semi rigide.
    J'avais fait ce choix cette année et c'est un excellent compromis, un semi rigide sera mieux sur les passages à fort pourcentage mais sera trop handicapant sur les descentes très caillouteuses, certains passages sont relativement techniques. Un vélo type enduro ne sera pas à son avantage sur l'ensemble du parcours, mais il y a moyen de se faire plaisir sur de belles descentes.
    J’ai roulé sur un Wilier 101 FX 29" en Maxxis Ikon 2.2 (pression 1.5 Av / 1,7 Ar) c’était un très bon compromis confort, rendement, grip.

    Quels conseils donnerais-tu aux futurs participants pour cette 3e édition ?

    Il s'agit d'une belle épreuve accessible à tous avec un minimum de préparation. Le parcours est varié et malgré tout prévenant, il n'y a pas d'endroits dangereux. Une base de 1000 Km d'entrainement sur le printemps permet d'arriver avec une forme convenable pour se faire plaisir.
    Le point important reste la partie de nuit, il est primordial de faire quelques entrainements en conditions réelles pour appréhender les trajectoires dans la pénombre. Je n'en avais jamais fait jusqu’à la préparation de cette course et depuis j'y ai vraiment pris goût !!

les partenaires
Merci de patienter