Vendez votre matos

Biked

Mise en ligne facile | Paiement sécurisé | Livraison incluse

Vendez votre matos facilement !

BIKEMANIA | -15% sur une large sélection de vélos complets avec le code BIKE15
> J'en profite !

Comment bien choisir son liquide préventif anti-crevaison ?

Votre dernière sortie en VTT s’est soldée par de multiples crevaisons ? Après avoir passé des heures à chercher les trous dans la bassine d’eau, à frotter soigneusement le caoutchouc, à coller les rustines, vous avez fini par opter pour un montage en Tubeless Ready afin de ne plus avoir recours aux chambres à air. Mais, vous avez encore des doutes quant au choix du liquide préventif ?

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux comprendre le large choix de liquides préventifs anti-crevaison disponibles sur le marché.

Quelle est l’utilité du liquide préventif pour vélo ?

Un pneu tubeless ready permet de rouler sans chambre à air. Pour ce faire, ses talons ont été conçus spécifiquement pour garantir le bon maintien sur la jante et l’étanchéité. Cela dit, comme les jantes tubeless ready, les flancs de ces pneus ne sont pas étanches. Par conséquent il est indispensable d’utiliser un liquide lors du montage dont l’action sera double : d’un côté, il sert à étanchéifier l’ensemble ; et de l’autre, il agit en tant que préventif anti-crevaison, en colmatant les petites perforations causées par le terrain ou un pilotage trop agressif.


Produits à base de latex, synthétique ou naturel, ces liquides anti-crevaison ont un rôle de prévention et de réparation tout en roulant qui a su séduire les cyclistes occasionnels comme réguliers dans les pratiques loisirs jusqu’en compétition, en musculaire ou en assistance électrique.


Il ne faut ni le confondre avec le liquide de montage ni avec la bombe de réparation crevaison. Le liquide de montage aide à la mise en place du pneu dans les gorges de la jante pour vous faciliter son installation. La bombe anti-crevaison, quant à elle, a un usage unique et vient réparer mais aussi regonfler rapidement votre pneu sans le démonter en cas de petites perforations lors d’une randonnée ou d’une course.

Comment choisir son liquide anti-crevaison ?

La sélection d’un produit anti-crevaison parmi la large gamme que propose les marques peut vite déconcerter les moins connaisseurs d’entre vous. Pourtant, un rapide tour d’horizon va vous suffire pour effectuer votre achat comme un expert !

Les dosettes souples et burettes avec bouchons applicateurs de moins de 250 ml sont idéales pour tester les différentes formules mais aussi pour le transport dans le sac à dos ou la caisse à outils. Les bouteilles de moins d’1 l vendu avec seringues ou tuyau verseur vont plaire aux cyclistes aimant le travail propre car ils permettent un remplissage du pneu par la valve. Quant aux bidons sans kit applicateur et de plus d’un litre, ils serviront aux coureurs ayant plus d’un vélo dans leur garage ou changeant plusieurs fois de pneus au cours de la saison.

Les plus fluides sont appréciées des compétiteurs car elle permet de parfaitement tapisser le pneu une fois en rotation et de combler rapidement les trous. D’autre part, cette consistance peu visqueuse autorise un remplissage du liquide dans le pneu via la valve en limitant le risque d’obstruction et sans démontage de votre pneumatique, en cas de remise à niveau. Il est possible de choisir un liquide plus épais, sous forme de gelée qui est prévu pour obstruer des perforations plus d’un plus grand diamètre.

Certains préventifs sont spécialement formulés pour fonctionner en adéquation avec les mousses anti-pincement. Autrement dit, ils ne sont pas absorbés par la mousse.

Si l’on souhaite s’en servir tout en ayant un montage tubetype (avec chambre à air), il sera utile de savoir que certaines gammes de préventifs ne conviennent pas aux chambres à air en latex. Dans ce cas, il faudra opter pour des produits dédiés qui ne contiennent pas d’agents agressifs pouvant l’abîmer.

Pour les cyclistes équipés de jantes en carbone, il est conseillé d’opter pour une formule de latex synthétique sans ammoniac. Les jantes et pneus seront ainsi préservés des agents corrosifs et leurs qualités prolongées.

Conseils d’utilisation et d’entretien

APPLICATION DU LIQUIDE PRÉVENTIF DANS LA ROUE

La mise en place du produit requiert d’un peu de temps, et parfois de patience. Quelques précautions sont à avoir en tête pour réaliser une application propre.

Nous vous expliquons tout :


En démontant le pneu…
 

Le mode opératoire le plus courant et le plus rapide, mais qui nécessite une certaine dextérité, impose de se munir d’un démonte pneu et de légèrement déjanter le flanc sur une dizaine de centimètres afin d’y verser directement le liquide préventif avant de le remonter. Il vous faut, une fois la roue démontée du vélo, positionner l’ouverture du pneu vers le bas et laisser la roue bien droite pour éviter de répandre le liquide hors du pneus. Une fois que le liquide a été versé directement, il ne reste qu’à le reclaquer, l’étape certes la plus délicate du processus. Pensez à protéger vos vêtements, car le liquide préventif peut éclabousser et abîmer à jamais vos vêtements.

Si c’est le cas, pas de panique, il vous suffit d’essuyer immédiatement la coulure de préventif avec un chiffon imprégné de dissolvant.


À travers une valve Presta...
 

Une autre méthode est possible, elle consiste à injecter directement le liquide préventif entre le pneu et la jante en passant par la valve. Cette technique impose d’avoir un contenant avec applicateur ou des seringues et des valves Presta avec obus démontables. Après l’opération, il suffit de remonter l‘obus et effectuer la pression des pneus. Cette méthode est moins salissante, et surtout elle est parfaite pour les montages de pneus rigides nécessitant patience et doigté.





À travers une valve Schrader...
 

Si vous faites partie de ceux qui ne peuvent pas se passer des valves Schrader, il est possible de reproduire la technique précédente en s’assurant que votre obus est démontable. Cette opération s’effectue à l’aide d’un démonte obus. Ensuite, il suffit d’insérer directement le préventif dans la partie vide du pneu via la valve au moyen d’une seringue d’injection.




QUELLE QUANTITÉ DE LIQUIDE UTILISER ?

Maintenant que vous êtes au point sur le choix du préventif anti-crevaison et son installation, vous vous demandez sûrement quelle est la quantité à injecter dans votre roue ?

Cela dépend de la taille et de la section de votre pneumatique, en plus des préconisations du fabricant. Vous pouvez vous dire que plus les dimensions sont élevées plus vous avez besoin de liquide. Voici quelques indicateurs clés :

  • - Jante 700C : 30 ml à 60 ml ;
  • - Jante 26’’ et 27,5” : entre 60 ml et 90 ml ;
  • - Jante 29” : entre 65 ml et 100 ml ;
  • - Jante 27,5+’’ et 29+’’ : 125 ml à 160 ml.

COMMENT BIEN RÉPARTIR LE LIQUIDE DANS LA ROUE ?

Une fois que le liquide a été appliqué, mettez de la pression dans le pneumatique et faites tourner la roue de manière à répartir de manière homogène le liquide à l’intérieur. D’abord avec la roue démontée, manuellement.

Puis, pour finaliser, le plus efficace sera de monter la roue et parcourir quelques centaines de mètres avec votre vélo.

À QUELLE FRÉQUENCE RENOUVELER L'APLLICATION DU LIQUIDE PRÉVENTIF ANTI-CREVAISON ?

 

Le liquide préventif anti-crevaison nécessite une attention toute particulière car il doit être changé si besoin et contrôlé assez régulièrement. En effet, il est amené à sécher avec le temps. La fréquence d’inspection dépend de plusieurs paramètres à l’instar de la marque de pneus, de la fréquence de roulage, de la saison et même du type de préventif. En moyenne, il est conseillé de faire un point tous les deux à six mois.

L’absence de liquide ou la présence d’un préventif usagé occasionnera une perte de pression significative et régulière, en prime de ne plus remplir son rôle en cas de crevaison. En VTT, par exemple, avec un montage Tubeless Ready, il n’est pas exclu de perdre du liquide préventif en roulant, notamment dans un appui un peu trop franc, causant un léger décrochage. Il est simple de le voir car le liquide préventif Tubeless tâche la roue et accroche la terre. Si vous constatez ce genre de traces, il est préférable de rajouter de ce précieux liquide avant votre prochaine virée.

Merci de patienter