BAISSE DE PRIX sur des MILLIERS de produits !

J'en profite !

URBAIN - Vélos Urbains > Vélos

Quel vélo choisir pour le Commuting ?

Favorisé par le développement de réseaux aboutis de pistes cyclables, l’explosion du vélo électrique ou encore les aspirations écologiques croissantes d’une grande partie de la population, le commuting, c’est-à-dire l’utilisation du vélo en ville au quotidien comme mode de déplacement s’est fortement développé ces dernières années.
Logiquement, les fabricants de vélo se sont saisis de cette tendance pour proposer des modèles plus ou moins dédiés à cette pratique.
Mais quel vélo choisir pour effectuer ses trajets domicile-travail ? Probikeshop vous donne les clés pour vous aider à faire votre choix !

Le Commuting, qu’est-ce que c’est ?

Derrière le nom de commuting se cache une pratique partagée par de plus en plus de citadins puisqu’il s’agit d’effectuer ses trajets domicile-travail ou domicile-études à vélo de manière très régulière, voire quotidienne.

Une pratique favorisée par les Pouvoirs Publics au travers du développement d’infrastructures (pistes cyclables, zones 30 km/h, sens interdits autorisés pour les vélos, parkings à vélo), mais aussi d’incitations financières (primes à l’achat d’un vélo à assistance électrique, indemnités kilométriques à vélo, forfait mobilité durable).

Aussi appelé vélotaf (contraction de « vélo » et « aller au taf »), le commuting s’inscrit donc dans une tendance plus large du développement des mobilités douces en milieu urbain et péri-urbain.

Qu'est-ce qu'un vélo de Commuting ?

Qu’on l’appelle commuting ou vélotaf, cette pratique recouvre dans les faits de très nombreuses réalités, en fonctions de la distance que vous avez à parcourir, du type de route que vous empruntez et de votre fréquence d’utilisation. C’est la raison pour laquelle il n’existe pas un type de modèle de vélos précis, mais une offre très large répondant à tous les besoins.
Ainsi, selon les cas, il pourra être judicieux de se tourner vers un vélo de ville sportif (parfois appelé vélo de fitness), un Vélo Tous Chemins (VTC) ou encore un vélo de Gravel.

Tous ces vélos pourront être choisi en mode musculaire ou avec une assistance électrique en fonction de vos souhaits, de votre forme physique et de vos impératifs (tenue stricte, absence de douches sur le lieu de travail ou d’études).

L’objectif est cependant toujours le même : parcourir le plus rapidement possible la distance domicile-travail de manière sûre, fiable et confortable.

Quels critères de choix ?

La diversité des vélos pouvant être utilisés pour le commuting est telle que quelques grands critères de sélection doivent être présentés.

 

Un cadre robuste, maniable et léger

Effectuer le même trajet tous les jours avec un cadre lourd pourra finir par vous fatiguer, voire même vous décourager. La légèreté ne doit donc pas être négligée. De plus, le poids peut être une donnée importante si vous êtes amenés à porter tous les jours votre vélo, dans la cage d’escalier de votre immeuble ou au travail. Cette considération sera également primordiale si vous hésitez à vous tourner vers un modèle à assistance électrique, car dans ce cas même les modèles les plus légers pèsent rarement moins de 15 kg.

Parallèlement, rouler tous les jours en ville, sur des chaussées en plus ou moins en bon état et/ou sur des chemins sollicite beaucoup le matériel. La robustesse doit donc être au rendez-vous. Privilégiez donc un cadre en aluminium, ou éventuellement un cadre en acier haut de gamme. Le carbone sera réservé aux plus sportifs parcourant des distances importantes chaque jour et recherchant le cadre le plus nerveux possible..

La maniabilité et la réactivité constituent aussi des critères importants afin de vous extraire facilement de la jungle urbaine. Veillez alors à choisir un vélo avec un tube supérieur légèrement sloping ou carrément à l’horizontale, avec un empattement limité et des bases relativement courtes. L’idéal est d’avoir le buste incliné vers l’avant et la selle au-dessus du boîtier de pédalier pour obtenir le pédalage le plus efficace possible.

Sur un plan pratique, il sera intéressant d’opter pour un cadre acceptant un large éventail de pneus (lire ci-dessous). Enfin il est recommandé de se tourner vers un cadre comportant des œillets de fixation pour des garde-boue, et éventuellement pour porte-bagages même si dans ce dernier cas, de nombreuses solutions alternatives existent désormais.


Une fourche rigide

Vous pourriez être tenté d’opter pour un vélo doté d’une fourche télescopique afin de rendre vos trajets plus confortables. Mais vous risquez de le regretter car une fourche suspendue va alourdir votre vélo et vous faire perdre en rendement sans vous apporter nécessairement plus de confort, en particulier sur les vélos d’entrée de gamme. De plus, ce va nécessiter un entretien régulier. Si votre trajet vous fait emprunter des sentiers, vous pourrez gagner en confort en choisissant des pneus adaptés (lire ci-dessous).


Des roues en 650B ou 700c et des pneus robustes

Si votre trajet se déroule uniquement sur route asphaltée, optez pour des roues de 700c (ou 28’’) garantissant le meilleur rendement possible.
Si votre trajet combine parties asphaltées et chemins, optez pour un cadre en roues de 650B (correspondant aux roues de VTT de 27,5’’), qui offrent le meilleur compromis rendement/confort. Certains cadres permettent même de monter les deux formats (650B et 700c) pour une polyvalence totale.

Des pneus étroits et lisses vous procureront des performances optimales sur asphalte par temps sec tandis que des pneus larges et cramponnés vous assureront confort et adhérence sur routes défoncées et sentiers quelles que soient les conditions météos. Et entre les deux, un choix quasi infini !
La durabilité et la protection contre la crevaison devra cependant guider votre choix, avec des modèles renforcés ou alors tubeless, c’est-à-dire sans chambre à air.

Roue 700C

Cintre plat ou Cintre Route ?

Ici, le choix sera une affaire de goût.
Hormis les considérations esthétiques, le cintre plat permet au cycliste de trouver un appui plus confortable au niveau des mains, moins exigeant que celui offert par un cintre typé route. Il assure aussi un meilleur contrôle, et un accès plus rapide aux leviers de frein que depuis les cocottes, en cas d’urgence. La position est légèrement plus relevée, offrant un meilleur champ de vision.

Le cintre route, plus étroit, permet quant à lui de mieux se faufiler dans la circulation. Il permet aussi de varier les positions, appréciable pour les vélotafeurs parcourant de longues distances chaque jour. Enfin, la position est plus inclinée, offrant un meilleur dynamisme, un plus grand aérodynamisme et un pédalage plus efficace.


La transmission et le freinage

La transmission est un élément primordial dans le cas du commuting. En dehors de votre parcours qui va conditionner en partie le choix du changement de vitesses, il faudra privilégier des composants fiables et robustes, en particulier si vous comptez utiliser votre vélo durant les mois d’hiver où l’humidité, la pluie et les projections usent beaucoup plus le matériel.

Tous les cas de figure sont ici possibles. Le mono-plateau offre l’avantage de la simplicité mais offrira nécessairement une progressivité dans les rapports et une polyvalence moindres que le double plateau.
Le moyeu à vitesses intégrées (de 2 à 11 vitesses selon les modèles) est une solution idéale pour les parcours raisonnablement vallonnés car il est simple et très confortable à utiliser. Autorisant les changements de vitesses à l’arrêt, il ne nécessite en plus quasiment aucun entretien. Et combiné à une transmission par courroie plutôt que par chaîne, il assure un silence et un plaisir d’utilisation absolue en supprimant tout risque d’accrocher le pantalon dans la chaîne et/ou de se tacher avec du cambouis.
Il faut noter que les courroies ne peuvent être installées que sur des cadres prévus spécifiquement pour.

Pour le freinage enfin, on optera pour des freins à disque – qu’ils soient mécaniques ou hydrauliques - car ils offrent tout simplement le freinage le plus efficace dans toutes les conditions. Les freins à disque mécaniques offrent certes un peu moins de puissance mais sont plus faciles à régler et surtout à entretenir.

 

Merci de patienter

Probikeshop utilise à la fois ses propres cookies et ceux de tiers à des fins techniques, analytiques et marketing. En naviguant sur notre site Internet, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

Vos paramètres de cookies

Ces cookies sont nécessaires pour assurer le fonctionnement optimal du site et sont donc activés en permanence. Ils comprennent des cookies permettant de se souvenir de votre passage sur le site au cours d'une session ou, si vous le souhaitez, de session à session. Ils participent au fonctionnement du panier d'achat et au processus d'achat et vous aident en cas de problème de sécurité et pour vous conformer aux réglementations.

Ces cookies nous permettent d'améliorer l'ergonomie du site grâce à l'analyse de l'utilisation des visiteurs. Dans certains cas, ces cookies améliorent la vitesse de traitement de vos requêtes en nous permettant d'enregistrer vos préférences pour le site. Désactiver ces cookies peut ralentir le site et limiter la pertinence des recommandations.

Les cookies (de tiers) liés à la publicité récupèrent des informations pour mieux cibler les publicités en fonction de vos centres d'intérêt. Dans certains cas, ces cookies impliquent l'utilisation de vos données personnelles. Pour obtenir plus d'informations sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre Politique en matière de confidentialité et de cookies. Si vous désactivez ces cookies, vous risquez de voir apparaître des publicités moins pertinentes.