Informations livraison, délais de réponse, retours...   Suivre les dernières actualités

URBAIN - CONSEIL : Comment s'équiper pour du commuting ?

Comment s'équiper pour le commuting ?

L’utilisation du vélo urbain au quotidien comme mode de déplacement, notamment pour aller au travail, s’est fortement développée ces dernières années.
Appelé commuting ou encore vélotaf, cette tendance favorisée par le développement de réseaux aboutis de pistes cyclables, l’explosion du vélo électrique ou encore les aspirations écologiques croissantes d’une grande partie de la population a bien évidemment attirée l’attention des fabricants qui proposent désormais de nombreux équipements et accessoires pensés spécifiquement pour les personnes se rendant au travail à vélo.
Mais comment distinguer les indispensables des gadgets ? Voici quelques conseils pour faire votre choix de manière éclairée !

Les différents équipements

  • L’équipement du cycliste : casques, vêtements, chaussures ;
  • Le transport de vos affaires : sac à dos, sacoches de portes-bagages, sacoches bikepacking ;
  • La sécurité pendant les trajets ;

Équipement du cycliste

Quel casque choisir pour le Commuting ?

À mi-chemin entre une pratique urbaine détendue et une approche purement sportive, le Commuting ne bénéficie pas de gamme de casques dédiée chez les fabricants. Pour autant, les spécificités sont nombreuses. Le choix d’un casque que vous allez porter tous les jours mérite donc de prendre un peu de temps de réflexion.

 
 

Outre un look souvent sobre et élégant, les casques urbains se caractérisent généralement par un grand confort, avec parfois de généreux rembourrages assurant un maintien parfait. On trouve également des modèles avec visières – amovibles ou non -, des écrans intégrés pour un confort visuel total, ou encore un éclairage intégré, en plus d’éléments réfléchissants, pour une sécurité maximale.
Sur certains modèles, il est aussi possible d’adapter des kits hivers optionnels afin de garder la tête et les oreilles au chaud lors de la saison hivernale. Cependant, la plupart des casques destinés à un usage en vélo de ville sont conçus pour pédaler avec une position relevée.

 
 
 

Si votre vélo de commuting offre une position plus dynamique, votre champ de vision risque d’être réduit, causant une plus grande fatigue tout en accentuant les risques. Dans ce cas privilégiez plutôt un casque typé «Route» ou «VTT classiques», ces derniers se caractérisant souvent par la présence d’une visière.
Ce type de casque offre une surface de contact avec le crâne plus faible pour un plus grand confort. Il est aussi généralement plus léger, ce qui n’est pas négligeable dans une optique d’utilisation quotidienne, et est aussi davantage aéré, avec des ouvertures et des tunnels de ventilation assurant une meilleure circulation de l’air. Les systèmes d’ajustements et de serrages peuvent aussi offrir plus de possibilités que les casques urbains, avec un réglage à la fois vertical et horizontal et une plus grande précision.

Quelle tenue choisir pour le Commuting ?

Si vous avez la possibilité de vous doucher et de vous changer une fois sur votre lieu de travail, optez pour une tenue adaptée au cyclisme. Celle-ci vous permettra de pédaler avec plus d’intensité dans un confort optimal.
Bien évidemment, il vous faudra investir un minimum dans une tenue d’été (lien vers notre page dédiée) et une tenue d’hiver (lien vers notre page dédiée).
Après, tout sera histoire de goût, mais gardez en tête que plus les vêtements sont prêts du corps, plus vous aurez de liberté de mouvement et de fluidité de pédalage.
Donc, plus la distance que vous aurez à couvrir est longue, plus l’intérêt pour des tenues typées «Route» est grand.

 

Si votre distance est raisonnable (10 km grand maximum) et sur un parcours ne présentant pas de grande difficulté, que vous ne disposez pas de douche à votre bureau ou même que vous n’avez pas la possibilité de vous changer, il existe également chez de plus en plus de fabricants des gammes textiles dédiées au commuting, avec des vêtements conçus dans des matières élastiques vous permettant de pédaler de manière confortable, que ce soit en termes de liberté de mouvement et de respirabilité, tout en offrant un look casual tout à fait acceptable si les exigences vestimentaires à votre travail ne sont pas trop élevées.

Quoi qu’il en soit, il vous faudra nécessairement acquérir une bonne veste coupe-vent avec traitement déperlant, voire imperméable, ainsi que quelques accessoires qui deviendront vite indispensables (tour de cou, bonnet, chaussettes, gants…), en été comme en hiver.

Quelles chaussures choisir pour le Commuting ?

Le choix des chaussures pour le commuting sera avant tout dicté par le choix technique que vous aurez opéré en termes de pédales, plates ou automatiques, sachant que le rendement est bien supérieur avec des pédales automatiques.

Ce système est donc intéressant pour de longs trajets et/ou sur des parcours présentant du dénivelé. En contrepartie, il nécessite un apprentissage et peut en rebuter certains, particulièrement dans un cadre urbain, notamment à cause du risque de chute plus grand pour les débutants qu’avec des pédales plates.
Tout dépendra aussi de votre tenue, mais toutes les solutions sont possibles : pédales plates avec ou sans picots, avec ou sans cale-pieds, pédales automatiques ou pédales mixtes (une face plate, une face automatique) pour une polyvalence totale.

 


Transport des affaires

Si vous pratiquez le commuting plusieurs fois par semaine et que changez de tenue une fois arrivé sur votre lieu de travail, vous n’aurez pas d’autre choix que de transporter vos affaires de changes, ainsi que tout le nécessaire pour vous doucher et vous préparer décemment pour votre journée de travail.

Sac à dos

Le premier réflexe est d’opter pour un sac à dos. Très pratique, offrant une multitude de possibilités avec des volumes allant de 5 à 30 litres, des compartiments de mieux en mieux étudiés et des systèmes de portage innovants, cette solution n’est toutefois pas forcément la plus confortable pour une utilisation quotidienne, notamment en été où le port du sac provoque vite une importante sudation. De nombreuses alternatives existent désormais pour vous permettre de transporter vos affaires de manière à la fois plus sûre et plus confortable.

Sacoches de porte-bagages

Si votre vélo est équipé d’un porte-bagages, les sacoches traditionnelles offrent une solution imbattable en termes de volume et de sécurité, avec un revêtement souvent totalement imperméable à la pluie et aux éclaboussures et des compartiments permettant de bien organiser vos affaires et parfois rembourrés pour protéger votre ordinateur. (lien vers la page comment choisir ses sacoches de vélo).

Sacoches de Bikepacking

Si vous ne disposez d’aucune fixation de porte-bagages et/ou que vous ne souhaitez pas vous orienter vers ce genre de solution, notamment afin de conserver un profil étroit pour vous faufiler aisément dans la circulation, les sacoches se fixant directement sur le vélo (dites de bikepacking) sont faites pour vous. Le premier intérêt de cette pratique est de pouvoir utiliser ces sacoches sur tous les types de vélos comme un VTT semi-rigide, un VTT tout suspendu, un vélo de route ou un Gravel, en aluminium ou en carbone. Le second intérêt est d’offrir une meilleure répartition de la charge sur l’ensemble de longueur du vélo. La stabilité est donc accrue pour rouler plus longtemps avec plus de plaisir. (lien vers la page Bikepacking).


Sécurité

Pour pratiquer le commuting dans de bonnes conditions, un minimum d’investissement en matière d’équipement de sécurité est nécessaire. Outre une plus grande protection, il vous permettra aussi de gagner tant en confort qu’en efficacité.

Le premier équipement en la matière est un bon éclairage (lien vers la page Éclairage). Celui-ci devra être suffisamment puissant pour vous permettre de voir, de nombreuses zones y compris en ville étant désormais plongées dans l’obscurité la nuit. Idéalement, combinez à l’avant un phare fixe puissant pour éclairer et un éclairage clignotant pour vous faire voir, les flashs attirant davantage l’attention des véhicules comme des piétons.
Pour une sécurité totale hors agglomération, vous pouvez opter pour un radar de vélo. Se fixant généralement sur la tige de selle, il vous prévient de l’arrivée de véhicules (nombre et distance) et peut adapter automatiquement le mode et l’intensité de l’éclairage.

 
 

Hormis l’éclairage, de nombreux accessoires et équipements existent sur le marché afin d’accroître votre visibilité. Textiles réfléchissants, spray, stickers, vous n’avez que l’embarras du choix.

 
 

Enfin si vous aimez écouter de la musique pendant vos trajets, sachez qu’en dehors d’un important danger potentiel, il est désormais interdit de rouler avec des écouteurs. Une solution existe cependant vous permettant de profiter de vos morceaux favoris sans être coupé du monde extérieur et en toute légalité. Il s’agit des écouteurs à conduction osseuse. Positionnés sur les tempes, ils transmettent la musique de manière discrète (aucun son pour les personnes à côté) et efficace, tout en laissant les oreilles totalement libres afin de rester à l’écoute de l’environnement extérieur.

 
Merci de patienter

Probikeshop utilise à la fois ses propres cookies et ceux de tiers à des fins techniques, analytiques et marketing. En naviguant sur notre site Internet, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

Vos paramètres de cookies

Ces cookies sont nécessaires pour assurer le fonctionnement optimal du site et sont donc activés en permanence. Ils comprennent des cookies permettant de se souvenir de votre passage sur le site au cours d'une session ou, si vous le souhaitez, de session à session. Ils participent au fonctionnement du panier d'achat et au processus d'achat et vous aident en cas de problème de sécurité et pour vous conformer aux réglementations.

Ces cookies nous permettent d'améliorer l'ergonomie du site grâce à l'analyse de l'utilisation des visiteurs. Dans certains cas, ces cookies améliorent la vitesse de traitement de vos requêtes en nous permettant d'enregistrer vos préférences pour le site. Désactiver ces cookies peut ralentir le site et limiter la pertinence des recommandations.

Les cookies (de tiers) liés à la publicité récupèrent des informations pour mieux cibler les publicités en fonction de vos centres d'intérêt. Dans certains cas, ces cookies impliquent l'utilisation de vos données personnelles. Pour obtenir plus d'informations sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre Politique en matière de confidentialité et de cookies. Si vous désactivez ces cookies, vous risquez de voir apparaître des publicités moins pertinentes.