#changetatransmi     -10% sur tous les composants TRANSMISSION avec le code CHANGE10

ÉQUIPEMENT - VTT & ROUTE > Casques

Comment bien choisir son casque Route, VTT ou BMX ?

Élément central de la sécurité à vélo, le casque concerne toutes les pratiques et tous les pratiquants ! Pour qu'un casque vous assure une protection optimale, celui-ci doit épouser parfaitement votre tête et être bien fixé. Les technologies de pointe permettent aujourd'hui aux fabricants de proposer des modèles à la fois résistants, légers et confortables.
La forme, le système de fixation et de réglage, les brevets de sécurité et la matière font partie des caractéristiques à étudier et vont jouer de manière significative sur le prix. Voici quelques conseils pour que votre choix ne se transforme pas en casse-tête !

Les standards


TOUT COMPRENDRE SUR LES CASQUES ROUTE ET VTT

 

LA CONCEPTION

 

Quel que soit le modèle, la structure et la conception partagent des points similaires. Un casque est ainsi généralement composé de deux couches : une coque extérieure et une coque intérieure.

 

- La coque extérieure est la première couche touchée en cas de choc. Elle assure un rôle de protection en empêchant qu'un corps extérieur ne transperce le casque et n'entre en contact direct avec le crâne.

 

Elle est réalisée en PVC sur les modèles d'entrée de gamme car elle présente un faible coût. Mais cette matière vieillissant mal, notamment face aux rayons du soleil, la plupart des modèles sont conçus en polycarbonate ou en ABS (un matériau thermoplastique résistant) qui présentent une bien meilleure longévité. Enfin, les modèles haut de gamme font appel à des matériaux composites ou au carbone. En plus d'une grande légèreté, ces matériaux permettent une plus grande déformation de la coque qu'avec une coque plastique avant d'arriver au point de rupture. Ceci permet de dissiper davantage d'énergie et donc de préserver encore plus la tête du pilote.

 

- La coque intérieure, forme le cœur du casque en absorbant et dispersant l'onde de choc.

 

Elle est toujours fabriquée en mousse polystyrène mais sa fabrication varie selon le niveau de finition du casque. Sur les casques les moins chers, il s'agit d'une pièce de polystyrène monobloc. Elle peut aussi disposer d'une construction alvéolaire solide et très légère, voire d'une composition multi-densités. Sur les modèles plus évolués, la coque interne se compose d'une armature en polystyrène et d'une ou plusieurs structure(s) interne(s) conçue(s) en nylon, en kevlar,ou en aramide assurant une protection accrue, surtout en cas de chocs successifs, tout en étant extrêmement légère.

 

L'assemblage de ces deux éléments varie selon le procédé de fabrication.

Très répandue dans l'industrie, la conception In-Mold, consiste à fusionner les deux coques par thermocollage, aboutissant à une seule et unique pièce. Outre une meilleure finition, ce procédé procure une grande solidité à l'ensemble tout en offrant plus de légèreté et une ventilation plus efficace.

De moins en moins répandu, le moulage classique consiste à simplement coller les deux parties. Ce procédé ne se retrouve plus que sur les modèles entrées de gamme ainsi que sur certains casques bol car s'il est plus économique, il aboutit à un casque plus lourd et une ventilation moindre.

conception de casque
 

LES BREVETS DE PROTECTION

 

Si tous les casques protègent efficacement contre les chocs et disposent d'une homologation CE, depuis plusieurs années des brevets de sécurité innovants apparaissent pour accroître cette protection. La société MIPS est à l'origine de ces innovations, qui se sont déclinées sous plusieurs formes

 

La technologie MIPS désigne une fine membrane intérieure indépendante située entre la coque intérieure et les mousses de protection. Mobile grâce à des ancrages élastiques, elle amortit encore davantage les chocs. Cette protection contre les impacts « multidirectionnels » permet de dissiper un maximum d'énergie cinétique, même en cas de choc étendu à plusieurs endroits : c'est autant d'énergie que la tête du pilote n'aura pas à subir de plein fouet.

MIPS
 

D'autres fabricants ont suivi cette nouveauté et proposent leurs propres brevets de sécurité, notamment avec le Turbine 360 de Leatt, le Spin de Poc ou encore l'ODS de 6D. Cette dernière technologie fait appel à deux couches de polystyrène expansé (EPS) : de nombreux « mini-amortisseurs » en élastomère sont insérés entre ces deux couches pour améliorer la capacité d'absorption du casque, quel que soit l'angle du choc

Apparu depuis quelques temps, notamment chez Smith Optics et Endura, la technologie Koroyd pourrait révolutionner la fabrication des casques. Concrètement, cette technologie permet de remplacer l’EPS par une structure composée de milliers de tubes extrudés en polymère et thermo-soudés entre eux. Pouvant s’écraser sur plus de 80 % de leur longueur, ces tubes réduisent ainsi l’énergie transmise de 30 à 50 % en dispersant celle-ci progressivement. Efficace sur les gros impacts, comme sur les micro-chocs contrairement à l’EPS, le Koroyd présente également l’avantage d’être plus léger que ce dernier et d’offrir une meilleure circulation d’air supplémentaire. Résultat, un casque plus respirant et plus léger tout en offrant une protection supérieure contre les impacts par rapport à la construction standard

 
 
 

LES MOUSSES

 

Viennent ensuite se rajouter des mousses (ou coussinets) de confort qui font le lien entre la couche interne et le crâne. Les mousses permettent de finaliser l’ajustement du casque sur la tête et de procurer le plus grand confort, notamment en jouant un rôle d’absorption de l’humidité. Elles sont souvent amovibles afin de pouvoir les nettoyer. Elles peuvent être de qualité standard ou faire appel à des technologies antibactérienne et respirante parmi lesquelles Coolmax et X-Static

 
 

LES AÉRATIONS

 

Une bonne ventilation est indispensable au confort du pilote. Un casque dispose d'entrées d'air, plus ou moins nombreuses et larges selon les modèles. L'air qui entre peut être canalisé dans un véritable tunnel qui va permettre de refroidir la tête du pilote, avant d'être expulsé par une sortie à l'arrière. Certains casques disposent par ailleurs de filets anti-insectes au niveau des aérations afin d'éviter les piqûres.

Ventilation de casque
 
 

LES TYPES DE REGLAGES

 

Le réglage occipital, au niveau de la nuque, permet de bien ajuster le casque sur le plan horizontal (tour de tête) et de s'assurer un maintien fiable. Les modèles plus élaborés offrent aussi une possibilité de réglage vertical afin d’adapter encore plus finement l'équipement à sa morphologie et d’améliorer la stabilité. Enfin, la sangle jugulaire et les sangles latérales garantissent le maintien du casque en cas de chute ou de secousses fortes.

 
 

LES SYSTEMES DE REGLAGES

 

Pour ajuster le casque, les fabricants ont recours à des molettes a, boucles micrométriques b ou encore au système BOA® c. La molette a un fonctionnement simple : en la tournant, une lanière entraînée par des crans vient plus ou moins serrer la tête du pilote. La boucle micrométrique lui ressemble mais offre un ajustement encore plus précis. Enfin, le système BOA propose le réglage le plus fiable et le plus fin, en mettant un câble sous tension.

 
a
B
C
 

LES SYSTÈMES DE FERMETURE

 

Un casque efficace doit rester en place lorsque vous bougez la tête, sans pour autant être contraignant, notamment au niveau de la sangle jugulaire qui ne doit pas serrer la gorge. Celle-ci peut être verrouillée de manière traditionnelle par un simple clip d, mais aussi par serrage micrométrique e, boucle magnétique Fid-Lock® f ou encore par boucle double D G. Ce système, souvent réservé aux casques d’Enduro/DH, est certainement le plus fiable mais aussi le moins intuitif à utiliser.

 
d
e
f
G
 

Les sangles latérales, qui doivent se croiser juste sous les oreilles, se règlent quant à elles par coulissement sur les modèles entrée de gamme, ou par verrouillage (bien plus simple et rapide) sur les modèles plus aboutis. Un détail qui peut faire la différence lorsque l'on utilise son casque toute l'année et que l'on doit donc ajuster la longueur des sangles en fonction du port d'un sous-casque plus ou moins épais.

 
 

LES TYPES DE CASQUES

 
Casque style classiques

Casque de forme classique

Le plus répandu. Il offre un excellent compromis entre protection, ventilation et légèreté. Il peut être doté d'une visière, qui protège du soleil et/ou des projections (pluie, poussière, gravier) mais aussi des contacts avec la végétation (branches).

Casque aéro

Casque aéro

Le casque aéro est pensé pour laisser s'écouler le flux d'air, même lorsque le pilote baisse la tête pendant l'effort. L'aération n'est pas oubliée, un point important pour les performances en compétition. Il peut disposer d'une visière intégrée. Ils sont principalement utilisés sur les contre-la-montres. 

Casque bol

Casque bol

Sa coque simple, très résistante et enveloppante mais peu aérée, en fait un casque accessible, simple et répond aux codes urbains, BMX et dirt. 

Casque Jet

Casque jet

Le casque jet est un dérivé du casque classique : plus enveloppant sur la partie occipitale (arrière du crâne / début de la nuque), il descend plus bas à l'arrière de la tête pour renforcer la protection.

Casque intégral

Casque intégral

Le casque VTT intégral offre une protection maximale : avec lui, tout le visage est préservé en cas de contact avec le sol. Sa construction robuste le rend capable d'absorber beaucoup d'énergie. Il est le plus souvent utilisé avec un masque.
Le casque à mentonnière amovible lui ressemble mais reste rare dans les catalogues des fabricants. Sa modularité représente un compromis intéressant pour profiter d'une aération maximale pendant les ascensions.

Casque intégral

Le casque amovible

Le casque amovible est un modèle polyvalent combinant les avantages d’un casque jet et d’un casque intégral. Même si relativement peu de références sont disponibles sur le marché, ce type de produit est de plus en plus plébiscité pour la polyvalence qu’il offre : un très grand confort et une aération optimale dans les ascensions, et une protection maximale en descente.

 
 

 

QUEL CASQUE POUR MA PRATIQUE ?

Tous les casques ont pour but de protéger contre les impacts. Mais pourquoi trouvons-nous autant de modèles différents sur le marché ? C'est simple. Les contraintes et caractéristiques de chaque discipline requièrent l'usage d'un type de casque différent.

 
Randonnée

Un casque classique est le plus indiqué pour une pratique typée VTT loisirs. Doté d'un bon niveau de protection, sa légèreté évite de trop solliciter le cou, même après plusieurs heures. Les aérations souvent nombreuses permettent de garder la tête au frais.

Cross-Country

Pour des sorties Cross-Country intensives en VTT semi-rigide où la moindre optimisation est la bienvenue, un casque classique léger, équipé d'une visière courte, garantit le meilleur rapport protection / performances. Certains compétiteurs utilisent même des casques de routes, plus légers et aérodynamiques que ceux de VTT.

Pour des sorties typées marathon, sur des parcours parfois très exigeants et techniques en montagne, un modèle plus enveloppant, comme un casque jet, peut être envisagé pour une protection plus poussée.

All-Mountain

Pour aborder des pentes montagneuses en VTT tout suspendu dans le cadre d'une pratique All-Mountain, un casque jet est une valeur sûre. Sa forme enveloppante offre une protection de haut niveau. Le poids des modèles jet reste contenu. Ces casques peuvent donc être portés sur une longue durée. Les aérations nombreuses permettent de réguler la température lorsqu'il s'agit de monter à la force des jambes ! Un casque à mentonnière amovible est envisageable lors des sorties où les descentes très rapides et techniques alternent avec les longues ascensions. On réunit alors le meilleur des deux mondes : protection complète en descente et aération en montée.

Enduro

Ici, un casque à mentonnière amovible représente un excellent compromis. Sans la mentonnière, il se comporte comme un casque jet et reste très supportable pour pédaler lors des liaisons. Pour les descentes, il offre une protection proche de celle d'un casque intégral monobloc. Si le règlement ne le permet pas, ou que l'on veut bénéficier de la meilleure protection existante, un casque intégral monobloc s'impose.

DH / Freeeride

Aucun doute : un casque intégral monobloc représente le nec plus ultra dans le cadre des disciplines Gravity les plus extrêmes. L'offre des fabricants est pléthorique et l'on pourra opter pour une coque extérieure en composite. Elle permet de réduire autant que possible les risques de traumatisme crânien en cas de choc violent.

Route

Amateurs de classiques, de courses par étapes ou de simples aventures dominicales, un casque classique permettra de se protéger des aléas de la pratique sur route. Les aérations permettent parfois d'accrocher ses lunettes, branches ouvertes. Pratique lorsque le temps s'assombrit par exemple ! Pour les pratiquants de Contre La Montre, de Piste ou encore de Triathlon, un casque aéro représente un bon allié pour optimiser les performances.

Gravel et Cyclocross

Un casque classique est indiqué ici. Il peut être intéressant dans ce cas de parcourir indifféremment les catalogues Route et VTT Cross-Country des marques pour trouver son bonheur.

BMX

En BMX Street, Dirt ou Skatepark, un casque bol est le plus souvent utilisé. Très solide, simple dans sa conception et accessible, il assure une large protection.
En Race, un casque intégral est nécessaire pour se protéger des chutes à haute vitesse !


LA LÉGISLATION SUR LE PORT DU CASQUE DE VÉLO

Le casque de vélo fait partie de l'équipement de base du cycliste. Il n'est pas obligatoire pour un adulte mais vivement recommandé ! En cas de chute, même à faible vitesse, il fait la différence.
Notons en revanche que depuis le mois de mars 2017, une loi impose son port aux enfants de moins de 12 ans, qu'ils soient aux commandes de leur propre vélo ou passagers sur un siège ou dans une remorque.

 

Merci de patienter

Probikeshop utilise à la fois ses propres cookies et ceux de tiers à des fins techniques, analytiques et marketing. En naviguant sur notre site Internet, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

Vos paramètres de cookies

Ces cookies sont nécessaires pour assurer le fonctionnement optimal du site et sont donc activés en permanence. Ils comprennent des cookies permettant de se souvenir de votre passage sur le site au cours d'une session ou, si vous le souhaitez, de session à session. Ils participent au fonctionnement du panier d'achat et au processus d'achat et vous aident en cas de problème de sécurité et pour vous conformer aux réglementations.

Ces cookies nous permettent d'améliorer l'ergonomie du site grâce à l'analyse de l'utilisation des visiteurs. Dans certains cas, ces cookies améliorent la vitesse de traitement de vos requêtes en nous permettant d'enregistrer vos préférences pour le site. Désactiver ces cookies peut ralentir le site et limiter la pertinence des recommandations.

Les cookies (de tiers) liés à la publicité récupèrent des informations pour mieux cibler les publicités en fonction de vos centres d'intérêt. Dans certains cas, ces cookies impliquent l'utilisation de vos données personnelles. Pour obtenir plus d'informations sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre Politique en matière de confidentialité et de cookies. Si vous désactivez ces cookies, vous risquez de voir apparaître des publicités moins pertinentes.