FEMME - Vélos Complets > Route

Comment choisir un Vélo de course Femme ?

Le cyclisme féminin a le vent en poupe et une visibilité grandissante. Le nombre de pratiquantes augmentent et les femmes se font une place de plus en plus importante dans le milieu de la petite reine, avec un enthousiasme certain.


Pour répondre à cet engouement, le choix des produits conçus spécifiquement pour s’adapter au mieux aux morphologies féminines est désormais de plus en plus varié : cadres, selles, cintres…


Face à ce large panel, voici quelques pistes pour bien choisir son vélo de course Femme.


 

LE CADRE

Révélateur du comportement, le cadre est, sans nul doute, l’élément principal du vélo. Ces dernières années, les marques ont compris l’intérêt que présente le marché du cyclisme féminin, et de plus en plus de fabricants proposent désormais des gammes conçues spécifiquement pour les routardes passionnées, prêtes à gravir des cols et avaler des kilomètres.


Pour proposer des modèles adaptés aux morphologies féminines, ces marques ont pris en compte la différence notable qui subsiste entre les hommes et les femmes : la taille. D’après les données statistiques recueillies et étudiées, les femmes ont les jambes plus longues, le haut du corps plus court et les épaules moins larges. Mais pas que ! La différence de puissance est également à prendre en considération afin d’adapter le rendement.


Ces enseignements se retranscrivent par un cadre de vélo de route moins long et un guidon plus étroit. Autrement dit, en termes de géométrie, les marques modifient la longueur et les angles des différents tubes qui composent le cadre (notamment le tube horizontal, les bases et la douille de direction) pour favoriser ainsi le confort et la stabilité recherchés par les amatrices du cycle.


En cas de doute entre deux tailles, il sera préférable de choisir le cadre plus petit. Il est toujours possible d’adapter votre vélo et de faire des réglages, notamment sur la tige de selle et la selle et le poste de pilotage, pour ajuster la position, plus ou moins relevée, selon ce que l’on vise à privilégier : le confort ou l’aérodynamisme pour un maximum de performance.


Ceci dit, tous les fabricants n’ont pas décidé d’opter pour la même stratégie, et certains continuent d’affirmer que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas suffisantes pour nécessiter des cadres différents. En revanche, on trouve dans leurs catalogues des composants et des accessoires spécialement conçus pour favoriser le confort des femmes sur le vélo.


 

LES MATéRIAUX

Conditionnant en très grande partie le comportement de votre futur vélo, le matériel du cadre doit ainsi faire l’objet d’une réflexion aboutie afin de trouver celui qui vous conviendra le mieux, en fonction de votre pratique, de vos contraintes et de votre budget.


L'aluminium

Les cadres aluminium offrent généralement un bon compromis confort/performance à un prix abordable. Idéal pour les petits budgets, l’aluminium est souvent utilisé pour la fabrication des vélos d’entrée et de milieu de gamme.


Son point faible est sa longévité. En effet, le cadre en aluminium fatigue plus vite que les autres matériaux. Au fil du temps, le cadre a tendance à se déformer face aux contraintes répétées.


Le cadre en aluminium est souvent complété par une fourche en carbone pour mieux absorber les chocs et être plus confortable. Un excellent compromis pour les cyclistes qui ne veulent pas mettre un gros budget et avoir un vélo performant.


Le carbone

Plus léger que l’aluminium, le carbone se positionne comme le matériel de prédilection dans le cyclisme sur route actuel. Pouvant être combiné à l’infini avec diverses fibres, il permet d’obtenir des cadres particulièrement performants, confortables et légers.


Son principal défaut réside dans sa faible résistance aux chocs par rapport aux cadres en aluminium. Ainsi, la moindre chute peut se révéler fatale au cadre.


Si vous recherchez la performance, le cadre carbone sera votre premier choix. En effet, il permet d’optimiser votre rendement grâce à sa conception légère et rigide. A l’inverse, si vous débutez, si votre pratique n’est pas intensive ou si votre budget est limité, le cadre en aluminium semble un bon investissement pour prendre du plaisir sur le vélo et avoir un ensemble confortable et maniable. Couplé à une fourche carbone, cela ressemble au compromis idéal entre confort et performance.

Il existe aussi des modèles de cadre carbone étudiés pour amortir les chocs, absorber les vibrations et tenir les distances sans rajouter trop de poids au vélo. Ces cadres sont parfaitement adaptés à une pratique privilégiant le confort sur de longues distances.


 

La géométrie

La géométrie ne permet pas seulement de bien choisir la taille de son vélo. Elle détermine également le comportement du vélo en offrant un compromis spécifique entre rendement, confort, poids, rigidité et aérodynamisme. Nous distinguons trois grandes familles au sein des vélos de course.


Aérodynamique

Les vélos de course typés « Aéro » sont conçus pour la vitesse. Souvent étudiés en soufflerie, ces modèles sont caractérisés par des tubes plus larges et aérodynamiques afin de fendre l’air. Généralement plus rigides, la position est plus avancée, plus couchée pour maximiser la vitesse à chaque coup de pédale.


Endurance

Les vélos de course d’Endurance offrent un compromis parfait entre rigidité, vitesse et confort. Avec des bases généralement plus longues, un tube horizontal raccourci et une douille de direction surélevée, ces modèles sont de véritables vélos à tout faire. Cette polyvalence permet de passer de longues journées sur la selle.


Montagne

Ces vélos de course sont conçus pour offrir un rapport poids/rigidité optimal. Ils sont caractérisés par des tubes plus fins et des bases de faible longueur. Leur comportement se veut plus nerveux, vif et agile. Plus léger que les vélos à géométrie aérodynamique et endurance, ils sont particulièrement efficaces pour grimper les cols les plus exigeants et effectuer des relances agressives.

 

Les composants

La transmission

Au niveau des braquets, les modèles féminins sont plus polyvalents. Selon votre niveau, votre terrain d’entraînement, vous pourrez choisir une configuration de cassette pour passer partout sans difficulté. Par exemple, un pédalier double plateau en Compact (34/50 dents) procurera un maximum de polyvalence et d’efficacité sur tous les terrains. À associer idéalement avec une cassette 11-28 dents pour un étagement fin et progressif.

Plus petite taille signifie plus petites manivelles. N’hésitez pas à choisir des manivelles plus courtes qui permettent de réduire l’extension musculaire et articulaire grâce à une cadence de pédalage plus élevée et moins fatigante. Une étude posturale vous permettra de connaître votre taille idéale. Il est aussi possible d’écarter les pédales en utilisant des bagues “Q-Factor" pour obtenir une position plus agréable.


La selle

Le bassin étant généralement plus large, les selles de vélo pour femmes présentent des caractéristiques spécifiques à leur morphologie. La selle doit donc être plus large pour s’adapter à la largeur des ischions. C’est le point où la pression est la plus importante. La largeur d’une selle femme varie entre 135 mm et 165 mm.

Le bassin étant généralement plus large, les selles de vélo pour femmes présentent des caractéristiques spécifiques à leur morphologie. Le gel permet d’amortir les chocs. Cependant, attention à ne pas choisir une selle trop molle. Si les ischions s’enfoncent dans le gel, la pression s’effectuera aussi sur les parties plus sensibles de l’assise.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page dédiée en cliquant: ici.


Le poste de pilotage

Aussi, la largeur de votre cintre va être importante pour vous sentir bien. L’idée est d’avoir la mesure la plus proche de votre largeur d’épaule. Un cintre plus réduit permet une meilleure prise en main du vélo et un meilleur accès aux leviers. Cela réduit également les contraintes sur les épaules.

De plus, vous pouvez choisir une potence et des manettes plus rapprochées pour mieux saisir le frein et mieux attaquer le freinage.

 

Quel vélo de course pour ma pratique ?


Cyclotourisme

Pour un bon compromis entre confort, légèreté et durabilité, un cadre en aluminium, idéalement avec fourche en carbone, conviendra parfaitement. Les cadres carbone type confort peuvent aussi se révéler intéressant avec une absorption des chocs efficace et une géométrie adaptée pour une position agréable pendant l’effort. Ce vélo aura des bases et un top-tube plus longs, une douille de direction plus haute, pour une position plus relevée. Celle-ci vous procurera de la stabilité, pour celles qui souhaitent avant tout rouler longtemps sans recherche absolue de performance mais avec une position confortable.

Côté transmission, un pédalier double en Compact (34/50 dents) avec une cassette large (11-32 ou 11-34 dents par exemple) procurera un maximum de polyvalence sur tous les terrains. Des freins à disque garantiront quant à eux un freinage facile à doser et sécurisant en toutes circonstances.

Cyclosportive

Un cadre en aluminium avec fourche en carbone ou un cadre en carbone, selon votre budget, permettra de combiner idéalement confort et rendement. Tout comme pour le cyclotourisme, un pédalier double en Compact (34/50 dents) procurera un maximum de polyvalence et d’efficacité sur tous les terrains. À associer idéalement avec une cassette un peu plus resserrée (11-28 dents par exemple) pour un étagement plus fin et plus progressif.

Là-encore, des freins à disque garantiront un freinage facile à doser et sécurisant en toutes circonstances mais en contrepartie d’un poids supérieur à un système à patins.

Compétition

La recherche de la performance passe aujourd’hui nécessairement par un montage autour d’un cadre carbone avec une géométrie agressive, c’est-à-dire avec un poste de pilotage relativement bas et un top tube plus long pour une meilleure position au pédalage et plus d’aérodynamisme (voir ci-dessous le détail des différentes géométries). Les périphériques sont également tournés vers la performance pure, soit par leur légèreté (tige de selle, selle, poste de pilotage), soit par leur efficacité (systèmes de freinage et de transmission).


Par ailleurs, il est important de bien choisir la taille de ses plateaux en fonction du type de pratique : on privilégiera le Compact (34/50) pour la montagne et le dénivelé positif alors que l’on s’orientera davantage vers les versions Mid-Compact (36/52) et Double (39/53) pour les parcours vallonnés ou plats.

 

Les autres disciplines

Pour sortir des sentiers battus, il existe d’autres disciplines qui permettent de diversifier sa pratique du vélo. En pleine expansion, le Gravel permet de mixer avec aisance passages sur routes, sentiers et chemins pour celles qui recherchent l’aventure et la découverte. Ici, le plaisir prend le pas sur la performance. Principalement en carbone ou en aluminium, votre cadre doit être stable et léger. De plus, un cintre plus large rend le pilotage plus maniable et plus sécurisant.

Votre vélo doit être polyvalent et résister aux aléas du tout-terrain grâce à ses roues plus larges, ses freins à disque, sa cassette plus étalée, son mono-plateau ou encore ses pneus tubeless.


Pour les compétitrices, le cyclo-cross permet de s’affronter sur un terrain technique pendant 45 minutes. Par rapport au Gravel, la position de conduite est plus agressive, tandis que le boitier de pédalier est réhaussé pour affronter les contraintes du terrain.


Enfin, le triathlon ou les épreuves chronométrées se traduisent par un vélo profilé, aérodynamique, optimisé pour offrir un rendement optimal et maximiser la pénétration dans l’air. La performance passe avant le confort avec une durée d’effort courte sur un parcours à dominante plat.

 

Astuces

Pensez à faire une étude posturale pour trouver la position parfaite. On mesurera les dimensions des différents membres du corps humain pour les transposer sur le vélo. Cela permettra de configurer votre vélo femme d’une manière totalement personnalisé.

Vous l’aurez compris, trouver le bon vélo est plus une affaire personnelle qu’une affaire de genre. Ce qui convient à l’une n’ira pas forcément à l’autre, et inversement. En conclusion, le vélo de course parfait pour une femme sera le vélo avec lequel elle aura plaisir à rouler et qui répondra à ses objectifs de confort, stabilité ou performance.


Merci de patienter