Vendez votre matos

Biked

Mise en ligne facile | Paiement sécurisé | Livraison incluse

Vendez votre matos facilement !

Nombreux arrivages de vélos électriques
 CUBE, HAIBIKE, etc. 

Comment choisir ses barres énergétiques ?

Solution de nutrition privilégiée par le cycliste, la barre énergétique fournit à l’organisme les nutriments qui sont nécessaires à l’effort ou qui favorisent la récupération. Utile avant, pendant et après la séance, la barre énergétique est un indispensable de la nutrition sportive. Devant une offre devenue pléthorique, nous vous aidons à faire le meilleur choix entre les différents types de barres énergétiques, les différentes gammes et la multitude des parfums disponibles !

Barre énergétique ou barre protéinée ?

Il existe deux grandes familles de barres pour le sportif : la barre énergétique à proprement parler et la barre protéinée.

La barre énergétique contient principalement des glucides (flocons de céréales, fruits séchés, miel, sirop de glucose…) et des lipides (chocolat, noix de coco, huiles végétales, graines oléagineuses…). Ces deux ressources agissent comme un carburant, qui permet à l’organisme de fournir un effort durable.

Logiquement, la barre protéinée a une teneur conséquente en protéines, de l’ordre de 15 à 25 %. Ce type de barre vise un autre objectif : la récupération musculaire. Elle favorise la reconstruction des tissus musculaires dégradés après une séance longue et/ou intensive.

 
 

Les différents types de barres énergétiques

Le terme générique « barre énergétique » englobe en réalité différentes catégories de produits, que nous détaillons en précisant leurs points forts :

 
 
  • La barre énergétique classique est généralement constituée d’un mélange de céréales, de fruits secs, d’oléagineux et d’autres ingrédients variables. Elle apporte des glucides ou des protéines, des fibres, des minéraux, des vitamines. Conditionnée en sachet, la barre a une forme allongée et un poids compris entre 25 et 70 grammes. Elle se range facilement dans la poche d’un maillot, dans un sac ou une sacoche.

  • Les avantages de la barre énergétique :

    ✔ Apport énergétique important en format compact ;

    ✔ Conditionnement pratique pour une consommation en course ;

    ✔ Apport en glucides ou protéines plus important qu’un encas standard ;

    ✔ Sensation de satiété grâce aux fibres ;

    ✔ Variété des saveurs.


    À retenir : Il est intéressant de comparer les indices glycémiques des barres énergétiques. Une barre avec un indice faible est idéale pour les longues sorties d’endurance. Une barre avec un indice glycémique élevé délivre immédiatement de l’énergie.


     
     
  • La boule énergétique (energy ball) est une alternative ludique et gourmande. Avec sa texture le plus souvent moelleuse, fondante et son format réduit, elle est consommée en petite bouchée. Composée généralement d’ingrédients sains et naturels, la boule énergétique est de plus en plus proposée par les marques. Elle se prépare aussi facilement à la maison.

  • Les avantages de la boule énergétique :

    ✔ Texture moelleuse ;

    ✔ Apport ciblé en glucides ou protéines ;

    ✔ Format pratique « une bouchée » ;

    ✔ Variété des saveurs ;

    ✔ Encas gourmand polyvalent en-dehors du sport.


    À retenir : Attention à la durée de conservation des barres énergétiques maison (1 semaine max).

     
     
  • Le gâteau énergétique (ou cookie) peut, comme la barre énergétique, représenter un excellent apport en glucides ou protéines selon le besoin (énergie rapide ou récupération).

  • Les avantages du gâteau énergétique :

    ✔ Fort pouvoir de satiété ;

    ✔ Apport ciblé en glucides ou protéines ;

    ✔ Format pratique « une bouchée » ;

    ✔ Variété des saveurs ;

    ✔ Encas polyvalent.


     
     
  • Le bonbon énergétique se présente le plus souvent comme une gomme à mâcher, qui délivre une dose précise d’énergie pour booster l’organisme. En général, un bonbon cible un apport en glucides, vitamines et minéraux. Il aide à contrer les coups de fatigue et les phénomènes de déshydratation au cours d’un effort soutenu.

  • Les avantages du bonbon énergétique :

    ✔ Facile à croquer/mâcher sur le vélo ;

    ✔ Encombrement minimal ;

    ✔ Apport énergétique ciblé.

     
     

    Barres énergétiques : les principales gammes

    Aujourd’hui, la plupart des marques font l’effort de proposer des barres énergétiques respectant les différents régimes alimentaires : bio, sans gluten, vegan.


    Les barres énergétiques bio sont composées avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique. Elles excluent tout produit ou traitement chimique. Le logo vert se repère facilement sur l’emballage !


    Les barres énergétiques sans gluten éliminent les ennuis digestifs chez les cyclistes sensibles au gluten. Une alimentation sans gluten profite aussi au système immunitaire, aide à réduire le risque d’inflammation, l’apparition de migraines et de douleurs articulaires.


    Les barres vegan excluent de leur composition tout aliment d’origine animale. Cette manière de consommer participe à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires (hypertension, infarctus, AVC) et à lutter contre l’ostéoporose, l’hypercholestérolémie et le diabète.


    Avant de choisir votre barre énergétique, vous pouvez aussi surveiller la teneur en sodium, si vous avez l’habitude de suivre un régime pauvre en sel.

     
     

    Goût et qualité nutritionnelle des barres énergétiques

    Sur le marché de la nutrition sportive, qui propose une multitude de barres, cookies, bonbons et energy balls, on trouve de nombreuses saveurs, sucrées ou salées, pour satisfaire le plus grand nombre.

    Au-delà des qualités gustatives, qui dépendent de l’appréciation de chacun(e), il est important de choisir des barres offrant un apport complet, non seulement en glucides, mais aussi en vitamines et minéraux.

    Les ingrédients néfastes pour l’organisme, comme l’huile de palme, le sucre raffiné ou les acides gras saturés, sont à bannir absolument. Regardez toujours et comparez la composition des barres qui vous tentent. Vous les testerez à l’entraînement avant de les consommer en compétition, pour ne pas avoir de mauvaises surprises le jour J.

     
     

    Barres énergétiques : digestibilité et conseils d’utilisation

    Les fibres contenues dans les barres, les energy balls et les cookies facilitent la digestion grâce aux enzymes sécrétées par la salive lors de la mastication. Pour une longue séance à haute intensité, le conseil classique est de consommer une barre toutes les heures. Il faut idéalement les associer à une boisson, pour faciliter l’assimilation des nutriments. Les marques qui proposent des barres énergétiques fournissent toujours des conseils d’utilisation précis, que vous suivrez et adapterez, si besoin, selon votre expérience et vos habitudes.

    Notez qu’en plein effort, un bonbon est plus facile à consommer qu’une barre compacte et moins écœurant qu’un gel. Ces gommes souples impliquent aussi une bonne mastication, qui aide au processus de digestion.


    À retenir : Bien évidemment, une alimentation de base équilibrée, variée et riche en nutriments est indispensable pour viser des performances optimales sur le vélo. Le cycliste a besoin d’apports suffisants en protéines, glucides, vitamines, minéraux et acides gras essentiels, pour assurer la bonne santé de son organisme. Les barres énergétiques ne se substituent en aucun cas à une alimentation classique saine. Pour soutenir un entraînement prolongé, la seule consommation de barres énergétiques ne suffit pas. Il faut aussi veiller à s’hydrater régulièrement avec une boisson de l’effort, pour compenser toutes les pertes hydriques.

     
     


    Merci de patienter